LEE Joon-ik

Photo/image de LEE Joon-ik

Biographie

Lee Joon-ik (이준익) est un réalisateur, producteur et acteur sud-coréen de films, né le 25 septembre 1959 à Séoul.

Il étudie la peinture à l'université de Sejong, avant que les difficultés financières le conduisent à quitter l'université et à obtenir un emploi d’illustrateur de magazine. En 1985, il devient le directeur marketing du cinéma de Séoul et conçoit des affiches et autres documents de marketing pour les films nationaux et étrangers. Gagnant en réputation pour son talent artistique, il crée en 1993 sa propre société de production et de distribution, CineWorld, et réalise son premier film, la comédie Kid Cop. Cependant, le succès n’est pas au rendez-vous et sa société se recentre sur l’importation de films étrangers. Encore une fois, les films qu’il importe ne rencontrent pas le succès commercial, tels que Santa Sangré du réalisateur Alexandre Jodorowsky dont il est amateur.

Dix ans après Kid Cop, il réalise son deuxième film la comédie historique Once Upon a Time in a Battlefield, qui le distingue pour ses effets visuels et son expressivité interpelant à la fois le public sud-coréen et international. Le film devient le huitième film ayant réalisé le plus d’entrées de l'année 2003 (2 835 000 billets vendus à l'échelle nationale).

En 2005, il réalise Le Roi et le Clown qui est le plus gros succès au box-office sud-coréen et remporte plusieurs prix, dont le Lotus du Jury au Festival du film asiatique de Deauville en 2007. Le film a été adapté de la pièce de théâtre coréenne Yi, écrite par Kim Tae-woong, centrée sur Gong-gil, l'acteur androgyne. Lee Joon-ik a longuement hésité à définir son film comme thème gay et a tenu à briser certains tabous. En plus de l'homosexualité, d'autres sujets précédemment tabous, comme les violations des droits de l'homme pendant le régime militaire de la Corée du Sud et la Corée du Nord y ont été abordés. Le succès de ce film lui permet également de rembourser les dettes de CineWorld.

À partir de 2011, ses films ne rencontrant plus le succès au box-office et il annonce vouloir arrêter de produire des films commerciaux. Ses films suivants tels que Hope lui permettent de relancer sa carrière, ils enregistrent des millions d’entrées et remportent de nombreux prix en Corée du Sud.

 

Retrouvez notre interview du réalisateur lors du FFCP 2013.

 

 

Sources : wikipedia français, namu.wiki et notre interview ^^

Œuvres disponibles

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.