KITANO Takeshi

Photo/image de KITANO Takeshi
Dernière mise à jour : 18/11/2023 - 11:37

Biographie

Kitano Takeshi (北野 武) est un réalisateur de cinéma, acteur, animateur télévision, humoriste, artiste peintre et écrivain, né le 18 janvier 1947 dans le quartier d'Umejima dans l'arrondissement d'Adachi à Tōkyō.

Benjamin dans une famille de quatre enfants (avec deux frères Shigekazu et Masaru et une sœur, Yasuko), son père Kikujirō travaillait comme peintre en bâtiment et aurait été yakuza et sa mère Saki travaillait dans une usine et avait grandi avec une éducation stricte. En 1970, à sa sortie de l'université Meiji où il suit des études scientifiques, Kitano trouve un travail de garçon d'ascenseur au France-za, une salle de spectacle populaire du quartier d'Asakusa à Tōkyō, qui fait office de théâtre de sketchs comiques et de strip-tease. Il s’y initie aux arts de la scène auprès du comique Fukami Senzaburō. Fukami offre sa chance au jeune Takeshi en lui proposant de remplacer un comique malade et il obtient son premier succès en salle, lançant sa carrière d’humoriste.
En 1972, il fonde le duo The Two Beats (Beat Takeshi et Beat Kiyoshi) avec son compère Kaneko Nirō. Ils créent ensemble des manzai, sketchs satiriques fondés sur une improvisation verbale. En 1976, ils se produisent à la télévision pour la première fois et obtiennent un succès immédiat qui les propulse au niveau national, mais qui leur vaut aussi des plaintes envoyées aux producteurs de la chaîne pour leur humour caustique. Certaines de leurs répliques s’en trouvent censurées. C’est à cette période qu’il créé le jeu télévisé Takeshi's Castle, diffusé sur Tokyo Broadcasting System de 1986 à 1989, et ultérieurement dans d'autres pays. Par la suite Kitano décide ensuite de continuer seul sa carrière.

Il épouse Matsuda Mikiko, ancienne comique manzai en 1980. Ils auront un fils, Atsushi et une fille, Shoko.

En 1983, Kitano joue dans son premier grand film Furyo. Kitano le considère comme son premier rôle significatif au cinéma. Il remporte lors du Prix du film Mainichi de 1984 le prix du meilleur acteur dans un second rôle.

Il fait une incursion dans le milieu vidéoludique dans le jeu Takeshi no chōsenjō sorti en 1986 sur la console Famicom de Nintendo.

Après plusieurs autres apparitions, pour la plupart dans des comédies, il joue en 1989 dans Violent Cop. Lorsque le réalisateur initial Fukasaku Kinji tombe malade, Kitano se propose pour diriger le film. Il devient ainsi pour la première fois réalisateur, il remanie considérablement le scenario et transforme son personnage en antihéros. Le film est un succès au Japon, tant commercial que critique. Il affirme ensuite son style avec la sortie de Jugatsu. Cependant, le film est un échec et ne permet pas de couvrir les coûts de production lors de son exploitation initiale. A Scene at the Sea, son troisième film sorti en 1991, montre une facette plus romantique de Kitano sans se départir de son humour habituel. Puis c’est à partir de la sortie de Sonantine en 1993, inspiré par Guerre des gangs à Okinawa de Fukasaku, qu’il gagne une renommée internationale, notamment en Europe et plus précisément en France. Les influences des films de Kitano vont du cinéma états-unien et le cinéma japonais dont le travail de Fukasaku.

En août 1994, un grave accident de moto l'envoie à l'hôpital où il subit une importante opération chirurgicale pour retrouver l'usage d'un côté de son corps paralysé. La sévérité de ses blessures serait due au fait qu'il ne portait pas de casque. Par la suite, Kitano interprète lors d'une interview que cet accident était une « tentative de suicide inconsciente » causée à la pression de sa carrière croissant subitement. Après cet incident, il consacre du temps à la peinture, il sera exposé en galerie, illustrera des pochettes de disque de bande-originale de ses films et publiera des livres d’art. En 1997, son film Hana-bi, mettant en avant ses tableaux, qui lui vaut de remporter le Lion d'or à la Mostra de Venise, affirmant ainsi son statut international de cinéaste majeur du cinéma japonais. Il poursuit parallèlement sa carrière d’acteur.

Dans les années 2000, il anime Koko ga hen da yo, nihonjin, un talk-show dans lequel un grand panel d'étrangers parlant japonais débattent de questions sur la société japonaise. Depuis 1997, il est aussi le narrateur de Kisekitaiken! Unbelievable.

Le film Aniki, mon frère (2001), tourné à Los Angeles, constitue son premier film en langue anglaise. Malgré beaucoup de battage médiatique, le film reçoit un accueil mitigé aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Kitano réalise une adaptation de Zatoichi, dans laquelle il joue et se teint les cheveux en blond, choquant le public japonais car les interprètes traditionnels de Zatoichi ont tous les cheveux noirs. Ce film devient le plus grand succès de Kitano au box-office japonais et rencontre aussi la réussite à l’étranger. Le film obtient notamment un succès au box-office sud-coréen et remporte de nombreuses récompenses au Japon comme à l'étranger, notamment le Lion d'argent à la Mostra de Venise.

Il reçoit en 2004 le titre de Licencié honoraire en Sciences de l'ingénierie par l'Université de Meiji le 7 septembre 2004, trente-quatre ans après avoir arrêté ses études pour poursuivre sa carrière dans le spectacle. En 2006, il reçoit le prix Galileo pour la Culture. En 2008, il est récompensé d’un Prix de l’Accomplissement d’une Vie 30e Festival du film international de Moscou.

Kitano se voit dédié en 2010 une exposition à la Fondation Cartier à l’occasion de l’exposition Beat Takeshi Gosse de peintre et se voit décoré du titre de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

En 2016, son personnage est modélisé afin de devenir un antagoniste dans le jeu Yakuza 6 et il est nommé Officier de la Légion d’honneur par la France. Deux ans plus tard, c’est le gouvernement japonais qui le décore de l’Ordre du Soleil Levant. Puis en 2022, le Far Est Film Festival à Udine lui décerne un Prix de l’Accomplissement d’une Vie.

 

Takeshi Kitano a aussi sorti plusieurs albums musicaux dont certains ont rencontré un certain succès commercial au Japon. Kitano a écrit plus de cinquante livres de poésie, des critiques de films et plusieurs romans, dont quelques-uns ont aussi été adaptés dans des films par d'autres réalisateurs.

Il déclare en septembre 2021 son intention de voter pour le Parti communiste aux élections législatives de novembre.

 

 

Sources : wikipédia français et site officiel de Kitano

Œuvres disponibles

Films

Dolls
Visuel Dolls / Dolls (Films)
et scenario et montage
Getting Any ?
Visuel Getting Any ? / Getting Any ? (Films)
et scénariste et producteur
Jugatsu
Visuel Jugatsu / 3-4X10月 (San tai yon X jūgatsu) (Films)
et scenario

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.