ENDO Hiroki

ENDO Hiroki

Biographie

ENDO Hiroki est un dessinateur scénariste de manga.

Un p'tit mot de l'auteur ça vous shoote ?

"J'ai grandi dans une ville de Tôhoku. Si on comparait ma ville à Tokyo, elle serait l'équivalent du quartier de Kabukicho. C'est un coin assez malfamé où trainent les ivrognes, les yakusas et les hôtesses de charme. J'ignore pourquoi mon père avait décidé d'y ouvrir une menuiserie. Au fil du temps, tous les terrains autour de ma maison ont été racheté pour construire des "Love Hotels" et des "Soap Land" (ces fameux bains publics où des hommes vont se faire frotter le dos par des femmes nues). Pour moi, adolescent pubère , c'est la preuve qu'il n'y a pas d'obscession plus envahissante que le désir charnel. A côté de chez moi, il y a un "Love Hotel". Si je fais dix pas, un "Soap". En face, il y a un centre de gynécologie. Les néons très SF du "Soap" faisaient clignoter des noms aussi évocateurs que "Le palais de KamaKura" ,"Momotaro" ou encore le "Nouveau monde". Ils provoquaient dans la partie inférieure de mon corps des émois très douloureux. "Imagine all the people". John tu avais raison. Dans ma jeunesse, je n'avais qu'une idée en tête : "Quand je gagnerai de l'argent, j'irai !" Finalement je n'y suis jamais allé.
Je me souviens que pendant la periode des examens au lycée, mon père m'aidait à réviser sur fond de shamisen (instrument japonais à trois cordes). Cette musique passait en boucle au "Palais de Kamakura". Un jour, alors que je partais au lycée, j'ai découvert qu'un ivrogne avait vomi sur le seuil de ma maison. Je me rappelle avoir fermé la porte et être retourné me coucher. Une autre fois, sous un lit du "Love Hotel" voisin, on a retrouvé le corps d'une femme assassinée. Je me demande s'ils ont élucidé l'affaire...
J'ai laissé tous ces souvenirs derrière moi, et maintenant je vis à Tokyo. Je vais sortir mon premier recueil de nouvelles, et un deuxième devrait bientôt voir le jour. Je tiens à dire à tous ceux qui m'écrivent que je lis leurs lettres, même si je n'ai pas le temps d'y répondre. Désolé ! A bientôt !

16 mars 1998, Hiroki Endo
Ps : Je suis vraiment, vraiment content d'avoir déménagé à Tokyo."

 

Issu de Nouvelles tome 1

Œuvres disponibles

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici