CHAN Jackie

Photo/image de CHAN Jackie

Biographie

Jackie Chan, né Chan Kong-Sang (陳港生) le 7 avril 1954 à Pic Victoria (Hong Kong), est un acteur, chanteur, cascadeur, scénariste, réalisateur et producteur chinois.

Ses parents, Charles (1914-2008) et Lee-Lee Chan (1916-2002), des réfugiés de la Guerre civile chinoise, travaillent à l'ambassade de France à Hong Kong. Petit, Jackie Chan est surnommé Paopao (炮炮, « Boulet de canon ») pour son son énergie débordante ou son poids à la naissance, selon les sources. Il va à l'école primaire de Nah-Hwa où il échoue lors de sa première année, incitant ses parents à l'en retirer. En 1960, son père émigre à Canberra en Australie, pour un emploi de chef cuisinier à l'ambassade états-unienne. Chan est envoyé de 1961 à 1971 à la China Drama Academy, dédiée au théâtre chinois, où il excelle en arts martiaux et acrobatie, et il rejoint The Seven Little Fortunes, groupe comprenant les meilleurs élèves. Il adopte alors le nom de scène Yuen Lo en hommage à son maître. Il devient un ami proche de Sammo Hung et Yuen Biao et forment le trinôme qui se fera connaître sous le nom des Trois Frères ou des Trois Dragons. Après leurs débuts cinématographiques, Jackie Chan et Sammo Hung s'entraînent auprès du maître Jim Pal Kim et de son supérieur Ji Han-Jae. Chan décroche sa ceinture noire en hapkido.

Parallèlement, entre ses neuf et seize ans, il vit par épisode en Thaïlande où un ancien boxeur professionnel qui s'est brisé la jambe lui enseigne la boxe. Il suit également dans son enfance des cours de chant à l'école de l'opéra de Pékin.

Sa première apparition à l’écran remonte à ses huit ans dans le film Big and Little Wong Tin Bar (1962) mais c'est en 1971 avec Touch of Zen (A) que sa carrière commence véritablement, en signant avec la Chu Mu's Great Earth Film Company. À dix-sept ans, il devient cascadeur dans les films de Bruce Lee, Fureur de vaincre (La) et Opération Dragon sous le pseudonyme Chan Yuen Lung (陳元龍). Puis on lui attribue la même année son premier rôle principal dans Le Petit Tigre de Canton. Cependant, l'échec commercial de ses premiers films et la difficulté à trouver du travail de cascadeur le conduisent à jouer en 1975 le héros d'une comédie adulte, All in the Family, unique film où il joue nu une scène de sexe en plus de ne participer à aucun combat.

Il rejoint ses parents à Canberra en 1976, où il assiste brièvement au cours de la Faculté Dickson et devient ouvrier du bâtiment. Un collègue prénommé Jack le prend sous son aile, le surnommant Little Jack, ce qu’il retiendra pour son nom de scène Jackie Chan. Par ailleurs, vers la fin des années 1990, Chan modifie son nom chinois en Fong Si-lung (房仕龍), selon le nom de famille original de son père, Fong.

En 1976, Willie Chan, producteur de films à Hong Kong, impressionné par ses cascades, lui offre un rôle dans un film dirigé par Lo Wei. La performance de Chan dans Hand of Death (1976) a motivé Lo à l'envisager pour relayer Bruce Lee dans La Nouvelle Fureur de vaincre. Jackie Chan change son nom de scène pour Sing Lung (成龍, « Devenir le dragon ») en écho avec celui de Bruce Lee, Lei Siu-lung (李小龍, « Petit dragon »). Le film est infructueux car Chan n'est pas habtiué au style martial de Lee. Il perce cependant en 1978 avec le film Le Chinois se déchaîne, tourné alors qu'il est prêté à la Seasonal Film Corporation pour un contrat de deux films. On y lui laisse une liberté totale en tant que cascadeur, le film instaure le genre du kung fu comique et constitue une bouffée d'air frais pour le public de Hong Kong.

Jackie Chan retourne aux studios de Lo Wei, lequel reproduit l'aspect comique avec notamment Irrésistible (L'). Toutefois, Willie Chan quitte la société et demande à Jackie Chan de choisir s'il veut continuer avec Lo Wei. Au cours du tournage de Cri de la hyène (Le), Chan rompt son contrat pour rejoindre la Golden Harvest, engendrant la fureur de Lo qui menace Willie Chan avec des triades chinoises, le tenant pour responsable du départ de sa vedette. L'acteur et réalisateur Jimmy Wang Yu résout le conflit et permet à Chan de rester avec la Golden Harvest. Willie Chan devient durablement l'agent et ami de Jackie Chan et le propulse à l'international, via sa première incursion à Hollywoood dans Le Chinois en 1980. Ignoré des spectateurs favorisant des acteurs comme Burt Reynolds, Jackie Chan reste impressionné par ses scènes coupées insérées dans le générique de fin, exemple qu'il va suivre dans ses futurs films.

Jackie Chan poursuit également une carrière musicale, enregistrant des disques dans les années 1980 et devenant un chanteur à succès en Asie. Sa chanson Histoire d'un héros (英雄故事), chanson principale du film Police Story, est et utilisée dans une publicité de recrutement de la police royale de Hong Kong en 1994.

Il se marie en 1982 à Lin Feng-Jiao, une actrice taiwanaise et ont un fils, Jaycee Chan. À la suite d’une liaison extra-conjugale avec Elaine Ng Yi Lei des années plus tard, il aura une fille, Etta Ng Chok Lam, née le 18 janvier 1999, mais n’entretiendra jamais de relation avec elle.

Après l'échec commercial du Retour du Chinois en 1985, Chan met de côté la scène états-unienne et se recentre sur le cinéma hongkongais. Ses films touchent ensuite un plus large public en Asie orientale, notamment au Japon avec par exemple La Danse du lion en 1980, qui bat le précédent record du nombre d'entrées de Bruce Lee et conforte Chan dans sa position prépondérante du cinéma hongkongais. Il joue pour la première fois avec Sammo Hung et Yuen Biao en 1983 dans Le Marin des mers de Chine, dont les dangereuses cascades obtiennent le prix des meilleures chorégraphies lors des Hong Kong Film Awards de 1985, et ils enchaîneront d’autres films d’action comiques.

Il lance en 1988 la Fondation caritative Jackie Chan, qui offre une scolarité et une aide aux jeunes de Hong Kong, puis s’étend des services médicaux pour les victimes de catastrophes naturelles ou les malades.

Il devient le héros de son propre jeu vidéo, Jackie Chan's Action Kung Fu, sorti en 1990 puis en 1995 du jeu d'arcade Jackie Chan The Kung Fu Master.

Fin des années 1980 et début des années 1990, Jackie Chan, à l'affiche de nombreuses suites à succès, revient vers Hollywood, mais il refuse des rôles de méchants, tels que Simon Phoenix proposé par Sylvester Stallone dans Demolition Man, pour ne pas en être étiqueté. En 1995, Jackie Chan dans le Bronx, distribué mondialement, devient culte aux États-Unis, fait rare pour un film comprenant des vedettes hongkongaises. Ce succès conduit à la diffusion en 1996 de Police Story 3: Supercop aux États-Unis qui génère 16 270 600 dollars de recette. Le blockbuster Rush Hour en 1988 asseoit Jackie Chan en tant que vedette Hollywoodienne. Pour améliorer sa communication commerciale, il coécrit son autobiographie Je suis Jackie Chan avec Jeff Yang. Il prête sa voix au personnage de Shang et chante « Comme un homme » dans Mulan de Walt Disney Pictures.

Après avoir quitté la Golden Harvest en 1999, il produit Jackie Chan à Hong Kong et y joue aux côtés de Shu Qi, une comédie romantique quasiment sans scènes d'action. En 2000, il participe à la création du jeu vidéo Jackie Chan Stuntmaster en doublage et capture de mouvements. La même année, il inspire un personnage fictif de la série d’animation Jackie Chan Adventures.

Sa popularité grandissante, il dépose ses empreintes de mains (no 2205) sur le Walk of Fame, l'avenue des stars de Hollywood en octobre 2002. Il s'essaie aux films à effets spéciaux avec Le Smoking (2002) et Le Médaillon (2003) sans rencontrer de succès ni critique ni commercial. Chan demeure frustré par Hollywood à cause des limites sur les types de rôles et du contrôle sur le processus de création des films. Il monte sa propre société de production, JCE Movies Limited (Jackie Chan Emperor Movies Limited) en association avec Emperor Multimedia Group (EMG). Ses films vont de plus en plus s'axer sur le drame, en continuant de bonnes performances au box-office.

Il crée la fondation Cœur du Dragon en 2005 en Chine qui lance la construction d'écoles, fournit une éducation minimale pour les enfants les plus pauvres et des vêtements et équipements aux personnes âgées. Jackie Chan en supervise régulièrement les actions en se rendant sur place.

Il collabore pour la première fois avec Jet Li dans Royaume Interdit (Le). En novembre 2007, Jackie commence le tournage de Shinjuku Incident, dans un rôle dramatique dépourvu d'arts martiaux.

En 2007, il enregistre "Nous sommes prêts", la chanson officielle du décompte de la dernière année avant les Jeux Olympiques d'été de 2008 à Pékin. Il critique les manifestants et leur tentative de troubler son passage de relais de la flamme à des fins politiques et médiatiques, voulant exposer leur opposition au gouvernement chinois et leur personne selon l'acteur. Il estime que les JO de Pékin ont permis à son pays d’accroître ses échanges avec le monde et d’évoluer. Il interprète avec Andy Lau, Liu Huan et Wakin Chau "Dur de dire au revoir", chanson d'adieu de la Cérémonie de clôture des Jeux olympiques d'été de 2008.

Jackie Chan, à la fois producteur et participant de l'émission de télé-réalité Le Disciple, permet aux seize finalistes en 2008 de pouvoir ensuite travailler avec lui. La même année commencent les travaux de construction d’un musée lui étant dédié, inauguré fin 2011.

Le 22 juin 2009, il quitte Los Angeles pour tourner à Pékin le remake de Karaté Kid, son premier film états-unien dramatique, qui lui vaudra le prix du meilleur botteur de culs aux Nickelodeon's Kids' Choice Awards deux ans plus tard. La même année, il reçoit un doctorat honoraire de l'Université du Cambodge.

Il prête son nom à Jackie Chan International, une chaîne de cinémas en Chine qui ouvre une première salle en 2010, par laquelle il espère offrir à des jeunes réalisateurs non commerciaux une occasion de projeter leurs films.

Au Festival de Cannes 2012, il annonce qu’il va grandement freiner ses rôles sur les films d'action en raison de son âge.

Le magazine Forbes révèle que Jackie Chan a gagné cinquante millions de dollars entre juin 2014 et juin 2015, le plaçant deuxième parmi les acteurs les mieux payés du monde sur cette période, derrière Robert Downey Jr.

Il participe au départ des 24 Heures du Mans 2016, invité par David Cheng.

Son rôle dans The Foreigner lui permet de montrer une autre facette de son jeu d’acteur, loin de l’image habituelle de maître chinois ou de policier. Pour promouvoir la sortie chinoise, il crée et chante "普通人" (Pǔ tōng rén) avec l'actrice Liu Tao qui joue sa meilleure amie dans ce film.

 

De confession bouddhiste, il parle cantonais, mandarin, la langue des signes états-unienne, anglais et français. Dans une volonté d’être un exemple pour la jeunesse, il ne dit presque jamais de gros mots dans ses films. Il cumule des dizaines de prix et de nominations aussi bien en tant qu’acteur, chorégraphe que pour sa contribution au cinéma chinois. Le Livre Guinness des records  lui attribue « Le Plus Grand Nombre de Cascades pour un acteur encore en vie », soulignant qu'« aucune compagnie d'assurance ne couvre les productions de Chan, dans lesquelles il exécute ses propres cascades ». De plus, il détient le record non officiel pour le nombre de prises de vue pour une scène de Dragon Lord, impliquant du badminton, qu'il a dû filmer plus de deux mille neuf-cents fois. Chan a souvent été blessé dans des cascades, frôlant même la mort lors du tournage de Mister Dynamite, lors de la descente d'un arbre où il se brise le crâne. Chan est également conférencier invité à l'Institut des arts visuels de Shanghai à l'Université Fudan de Shanghai.

 

En plus de sa société de production et distribution de films, Jackie Chan possède (entièrement ou des parts) des sociétés de production JC Group China, Jackie & Willie Productions et Jackie & JJ Productions. Il détient aussi plusieurs marques de vêtements dont une qu’il a produite en 2004, la ligne de restaurant Jackie's Kitchen (à travers Hong Kong, la Corée du Sud et Hawaï), les Jackie Chan's Cafe (à Pékin, Singapour, Kuala Lumpur et aux Philippines), des coentreprises comme Jackie Chan Signature Club Gyms, liée à California Fitness, et une marque de chocolats et confiseries. Via un partenariat avec Mitsubishi Motors, Jackie Chan fait apparaître souvent des voitures du constructeur dans ses films, lequel a en retour lancé la série limitée nommée Évolution, personnalisée par l’acteur. Une partie des bénéfices engendrés par ses affaires est reversée à des associations caritatives, dont la Fondation caritative Jackie Chan.

Fan de football, il soutient les équipes nationales de Hong Kong et d'Angleterre ainsi que l'équipe de Manchester City.

 

Jackie Chan a une forte implication politique. Il est porte-parole du gouvernement de Hong Kong, via des spots publics, sur les problèmes d’ordures domestiques ou sur le patriotisme. Aux États-Unis, il figure aux côtés d'Arnold Schwarzenegger dans un avertissement gouvernemental contre les atteintes au droit d'auteur.

Durant une conférence de presse en 2004, il traite de « plus grande blague au monde » les dernières élections à Taïwan, s’attirant l'hostilité de beaucoup de Taïwanais dont Parris Chang, législateur taïwanais et membre du PDP, qui voudrait faire interdire ses films et sa venue sur l’île. Le 18 avril 2009, au Forum de Boao pour l'Asie, il remet en question la trop grande liberté de Hong-Kong et des chinois, ce qui crée une vague de colère des hommes politiques et personnalités de Taïwan et Hong Kong, entre autres le député hongkongais Leung Kwok-Hung qui considère ses propos comme une insulte au peuple chinois. Un porte-parole de Chan affirmera que l’acteur faisait référence aux industriels. Le 24 août 2010, il critique sur Twitter l'opération de secours de la crise des otages à Manille qui a provoqué la mort de huit touristes hongkongais. Des milliers d’internautes s’élèvent contre lui et certains acteurs et réalisateurs connus déclarent dans les journaux locaux leur colère suite à ses remarques. Il diffuse trois jours plus tard un communiqué d'excuses, expliquant une mésentente de son assistant de communication qui a posté le message. En décembre 2012, Chan choque lorsqu'il qualifie Hong Kong de « ville de la protestation », suggérant une limitation des droits des manifestants et qu'il considère les États-Unis comme pays « le plus corrompu » au monde, dans un entretien avec la chaîne Phoenix TV.

 

Notamment ambassadeur international de l'UNICEF, il fait campagne pour la conservation de la nature (dont son soutien au projet Save China's Tigers), contre la cruauté envers les animaux et pour le soutien aux secours en cas de catastrophe naturelle (les inondations en Chine, le séisme de 2004 dans l’océan indien, celui de 2008 au Sichuan, celui de 2011 au Japon…). En juin 2006, il annonce la donation de la moitié de ses actifs à des œuvres de charité à sa mort, mentionnant son admiration pour l'effort de Warren Buffett et Bill Gates à aider les personnes dans le besoin. Le 10 mars 2008, le Premier ministre australien Kevin Rudd invite l’acteur à l’inauguration du Jackie Chan Science Centre à l'Université nationale australienne à Canberra.

 

Son site officiel: http://www.jackiechan.com/

 

Source: wikipedia français

Œuvres disponibles

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.