Twilight of the Dark Master

Twilight of the Dark Master

Titre original: 
Shihaisha no Tasogare
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, horreur
Date de sortie originale: 
1997
Date de sortie en France: 
2003
Nombre d'épisodes: 
1
Nombre d'épisodes sortis en France: 
1
Durée: 
46 minutes
Support: 
TV, DVD
Prix: 
19,99€

Avis

Une OAV très particulière qui, je le conçois, ne plaira sûrement pas à tous, mais qui comporte beaucoup de qualités subtiles selon moi. 

En fait ce n'est pas tellement le scenario, nous en conviendrons, qui fait la force de l'OAV car il demeure assez classique et peu innovant, mais plutôt l'ambiance mise en place. Cette OAV m'a beaucoup rappelé Le Prince des Ténèbres de John Carpenter car j'ai trouvé l'atmoshpère similaire, quelque chose d'oppressant qui nous captive dans l'action jusqu'à la fin. Franchement, j'ai l'habitude de regarder toute OAV excedent trente minutes en deux fois, mais pour celle-ci, je l'ai vue d'une traite.
Beaucoup de monde trouvera sûrement l'histoire trop schématique ou stéréotypée mais je considère justement, que cette histoire cliché est bien racontée, donc ça passe quand même, la forme pouvant parfois rattrapper le fond.
Les personnages sont assez charismatiques et conservent une part de mystère, ce qui rend l'oeuvre intéressante. Rien n'est jamais dit explicitement, à part lors de l'introduction sur la Grande Génitrice, le reste est laissé à notre entendement. Des interrogations demeurent sur Shizuka-même qui apparaît pourtant comme le personnage principal au départ. On ne sait rien d'elle mise à part se relation avec Eiji. Je me demande bien comment cela se fait qu'elle ait récupéré des membres mécaniques et pourquoi elle parle de tuer Eiji avec une telle détermination, comme s'il gravé en elle de manière innée qu'elle devrait le faire un jour. La Grande génitrice aurait-elle fait d'Eiji un démon refoulé et de Shizuka une Gardienne dissimulée bien qu'elle semble n'avoir aucune capacité surnaturelle? Ou alors peut-être qu'Eiji avait auparavant prévenu Shizuka du risque de métamorphose qu'il encourait et il lui aurait demandé de le tuer si jamais cela se produisait? Peut-être que tout cela est élucidé dans le manga original.
Je trouve que la personnalité de Tsunami est très réussie elle aussi. Il est toujours calme et doux dans sa façon de parler, tout en gardant de la froideur dans son aura, traduisant le caractère inhumain de sa nature, dans le sens où il n'est pas véritablement un homme puisqu'il est un Gardien. C'est pour cela qu'il ne s'énerve jamais contre les humains. En revanche Huang Long et Chen Long sont des personnages un peu inutiles à mes yeux, ils n'apportent pas grand chose à l'histoire.
Visuellement, je trouve l'OAV très aboutie, le character design est soigné, notamment Shizuka qui est vraiment très belle. Le style est sombre et funeste, correspondant parfaitement à l'histoire triste. Cependant, l'OAV est assez violente et comporte beaucoup d'allusions érotiques, ce n'est évidemment pas tout public.
La version française est tout à fait acceptable, c'est rare et appréciable de ne pas être agacé par un doublage français pour des animes. La première scène où Eiji et Shizuka s'envoient des mots doux paraît un peu ringarde mais elle ne dure pas et la suite est correcte.

Twilight of the dark master n'est donc pas à mettre entre toutes les mains et ne plaira pas forcément à tous. Le charme prend ou ne prend pas. Il a opéré sur moi et j'estime que l'OAV possède des qualités pas courantes à côté desquelles on peut facilement passer si on ne se laisse pas porter dans l'univers installé.

Hanoko, OAV vue, le 31/01/10

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici