Gyo: Tokyo Fish Attack!

Gyo: Tokyo Fish Attack!

Titre original: 
Gyo
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur, fantastique, action
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2012 (projeté au Forum des Images à Paris lors de l'Étrange Festival)
Nombre d'épisodes: 
1
Nombre d'épisodes sortis en France: 
1
Durée: 
70 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, Blu-ray

Avis

"Cette OAV fait partie des projections de l'Étrange Festival s'étant déroulé en septembre 2012 à Paris. Un pari osé puisque l'histoire de cet anime est complètement barrée et surtout terriblement dégueulasse.
Étant fan de Junji ITO, il va de soi que j'ai sauté sur la version animée. Je n'ai pas été déçue car l'anime suit plutôt bien l'histoire du seinen, sauf peut-être pour le début. Qu'à cela ne tienne, tous les éléments dégoûtants du manga se retrouvent dans l'anime.
Une invasion de poissons à pattes s'effectue donc dans le monde entier, et particulièrement au Japon, qui est une île, rappelons-le. Si au départ, les habitants sont "seulement" tués par des poissons envahissants, il va arriver aux êtres vivants terrestres ce qui est arrivé aux créatures marines. Mais je ne vais pas tout vous dévoiler. Sachez seulement que ce qu'il se passe est juste horrible, que ce soit à regarder ou à imaginer. Je crois d'ailleurs que seul l'esprit dérangé de Junji ITO pouvait pondre une hérésie pareille. Bon appétit.
Je le précise même si cela semble aller de soi, cet anime n'est pas à mettre entre toutes les mains. On y voit de nombreuses scènes de violences, un ou deux moments sensuels, et surtout beaucoup de moments malsains. Sang et autres fluides peu ragoûtants sont au rendez-vous, et l'anime retranscrit bien le dégoût et l'effroi que peuvent éprouver les personnages.
L'animation est très bonne, voire excellente. Les scènes sont fluides et dynamiques, le chara-design est appréciable et le trait est globalement d'une admirable qualité. Les couleurs sont judicieuses et, comme je le disais plus haut, l'horreur et le malsain sont bien dépeints.
Je plains particulièrement les personnages de cette histoire. Vous ne le savez peut-être pas, mais les seinen de Junji ITO sont réputés pour ne pas avoir de happy end. Si cela peut toujours être pire, cela ne peut jamais aller mieux. De fait, Gyo remplit parfaitement son contrat d'oeuvre horrifique. 

Au final, une OAV exceptionnelle, que ce soit dans son aspect visuel que dans son histoire terriblement malsaine. Surtout à ne pas mettre entre toutes les mains." 

DDG, le 30/12/12.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici