Galerians: Rion

Galerians: Rion

Titre original: 
Galerians: Rion
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action, fantastique, horreur
Date de sortie originale: 
2002 (version trois épisodes) - 2003 (version compilée)
Date de sortie en France: 
Pas de licence
Nombre d'épisodes: 
3 à l'origine puis réunis en 1
Nombre d'épisodes sortis en France: 
0
Durée: 
1h14 minutes (version compilée director's cut)
Support: 
DVD, fansub

Avis

Galerians: Rion est une OAV que j'avais adorée la première fois que je l'avais vue il y a dix ans (diantre si longtemps?!). Depuis quelques temps j'avais envie de la revoir, mais une certaine appréhension m'en empêchait, craignant que mon enthousiasme de l'époque ne se renouvelle pas. Je me jette enfin à l'eau. Résultat des courses: peut-être n'ai-je pas été autant subjuguée qu'à l'époque, cependant, cela reste une excellente OAV ! 

Il faudra bien l'avouer, la première chose frappante après avoir revu à ce jour Galerians: Rion est de constater combien la qualité graphique a mal vieilli en terme de technicité. Les textures manquent de richesse, les mouvements des personnages sont trop rigides, des expressions faciales un peu figées… Apparemment, les réalisateurs ont utilisé le même moteur graphique que celui des cinématiques du jeu vidéo original sorti sur Playstation 1 en 1999. Pas étonnant que cela puisse nous paraître dépassé aujourd'hui.
Cependant, une caractéristique que les animateurs 3D de l'époque soignaient beaucoup plus qu'aujourd'hui où l'on a tendance à trop se reposer sur la technologie: la mise en place d'une ambiance. Celle de Galerians: Rion claque. Et ça, ça perdure à travers le temps. Dès ses premiers instants, Galerians: Rion nous fait parfaitement ressentir ce sentiment d'angoisse et de solitude qui traverse le héros. À travers les ombres et lumières toujours sombres même en plein jour, ses couleurs délavées, ses architectures austères, ses character designs si stylisés, un peu effrayants… La technicité graphique très datée qui semblait un défaut tourne alors presque en qualité. En effet, dans l'histoire il est question d'expériences scientifiques, d'êtres humains génétiquement modifiés, de trauma psychologiques. Ces personnages à l'animation paraissant si artificielle, au visage de poupée ou de mannequin, prennent presque des allures de pantins, ce qui fait d'autant plus sens dans l'histoire. L'ambiance sonore, très vide et constituée de bruits de fond, accentue à merveille la sensation d'oppression.
Toute cette ambiance va sublimer une histoire a priori banale mais d'une grande qualité. Le scenario tient la route, rien n'est laissé au hasard et même si on devine un peu ce qu'il va se passer, on reste happé. La première fois que j'ai vu Galerians: Rion, je m'étais un peu méfiée au vu de sa durée, pensant que l'OAV laisserait complètement sur sa faim. Fort heureusement ça n'a pas été le cas. La trame est magistralement menée pour que tout tienne en cette heure et douze minutes.
Les personnages aussi sont attachants. Ils n'ont pas un caractère très recherché mais ça n'empêche que l'on aime suivre l'évolution de notre héros, ses interactions avec les autres personnages, découvrir les faces cachées de chacun. Je regrette que les personnages ne soient pas davantage développés (les Galerians, le dealer de drogue, Lilia qui apparaît un peu trop gourde ou geignarde, etc.). Toutefois, il aurait été difficile d'en caser plus sans risquer de casser un peu l'ambiance qui passe aussi par ses moments de lenteur inquiétante et de silence. J'imagine que le jeu vidéo original Galerians détaillait mieux tout ça. 

Si j'avais vu récemment pour la première fois Galerians: Rion, je ne lui aurais peut-être pas donné de coup de coeur. Néanmoins, le revoir aujourd'hui n'a pas provoqué de désillusion du très bon souvenir que j'en gardais. Galerians: Rion demeure une très bonne expérience d'ambiance angoissante, même s'il n'y a pas de quoi en cauchemarder non plus. Pour tous ceux qui ne seraient pas rebutés par des graphismes old gen, c'est à voir. 

Hanoko, le 26/06/06, puis revu le 07/02/2016

Hanoko

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici