Epic of ZektBach - Chapter I Shamshir Dance - (The)

Epic of ZektBach - Chapter I Shamshir Dance - (The)

Titre original: 
The Epic of ZektBach: Daiisshou: Shamshir no Mai
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, action, drame
Date de sortie originale: 
2011 (le 21 mars)
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
1
Nombre d'épisodes sortis en France: 
1
Durée: 
30 minutes
Support: 
TV, DVD, fansub

Résumé des épisodes

Avis

Je suis tombée totalement par hasard sur cet anime dont les images m'ont interpelée, sans savoir tout le contexte autour de cette oeuvre.
À l'origine, Zektbach est un compositeur de musique principalement connu pour ses morceaux de jeu vidéo de rythme principalement. The Epic of Zektbach est un projet multimédia qu'il a initié en 2009 avec la sortie du premier album, en collaboration avec la dessinatrice Maya Takamura. Il s'agit d'une histoire illustrée et musicale, plutôt heroic Fantasy, narrant le parcours de plusieurs personnages à travers les âges et les contrées, telles des chroniques sous forme de clips vidéo. Donc l'OAV présente est l'adaptation de l'une de ces chroniques consacrées au personnage de Shamshir. 

Nous découvrons une jeune femme en pleine forme de l'âge, qui s'est illustrée dans les croisades de son royaume en accomplissant des exploits militaires relevant de l'impossible. Et pour cause, elle possède une lame la rendant invincible sur un champ de bataille. Hélas, ce pouvoir dévoilera un revers insoupçonné, source de chaos.
L'histoire n'est ni originale, ni percutante pour plusieurs raisons. Tout d'abord les personnages, que j'espérais plutôt atypiques, se révèleront un peu passe-partout. Même la voluptueuse Shamshir, l'élément fort de l'histoire, ne m'a pas charmée plus que cela. Le scenario n'est pas mauvais, nous sommes assez intrigués par ce mystérieux pouvoir dévastateur que l'héroïne utilise et les répercussions qui s'en dévoilent. Malheureusement certains mystères nous sembleronst plus relever de la faille de scenario que d'une question à élucider. [!]Attention Spoil[!] Tout d'abord, on ne sait pas pourquoi le sabre de Shamshir aurait influencé d'autres gens alors qu'il semble que le pouvoir agisse une fois l'arme dégainée, l'OAV ne propose pas d'explication concrète à part « tu as abusé de ton pouvoir ». Ensuite, voir Shamshir totalement de marbre après le massacre, voire le génocide qu'elle commet nous paraît aussi totalement incohérent. Nous sommes très loin de la chute pétrifiante de l'histoire de Berserk pour citer une référence en la matière. Fin du Spoil
Graphiquement, l'OAV est un minimum soignée, mais là encore, je m'attendais à bien plus envoûtant que cela surtout après l'introduction musicale très stylée. Les combats, corrects, peineront à vraiment nous impressionner car les danses mortelles de Shamshir ne laissent pas l'impression de prouesses martiales, seulement d'une facilité insolente à défaire ses ennemis.
Tiens les musiques, parlons-en. Je dois dire que j'ai regardé l'OAV sans rien savoir de sa genèse et qu'à première vue, les musiques ne m'ont pas marquées plus que ça. Une fois renseignée sur le contexte de création de cette oeuvre, j'ai revu quelques passages et prêté attention à l'OST. Ce sont des accompagnements musicaux assez sympa qui font très RPG.  

De cette OAV The Epic of ZektBach - Chapter I Shamshir Dance - se dégage une impression de "pas mal mais peut mieux faire". Peut-être qu'une durée plus longue voire un second épisode aurait été judicieux pour mieux développer tout ce qui est introduit. D'ailleurs il semble que tout soit davantage décrit dans les clips vidéo originaux.
PS: Pour info, "Shamshir" signifie "sabre" en persan

Hanoko, OAV vue le 24/08/2015

Pour poursuivre dans la Perse antique, testez Chroniques d'Arslân (Les)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici