Chroniques de La Guerre de Lodoss

Chroniques de La Guerre de Lodoss

Titre original: 
Lodoss Tou Senki
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Heroic-fantasy, action
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
1994
Nombre d'épisodes: 
13
Nombre d'épisodes sortis en France: 
13
Durée: 
30 minutes par OAV
Support: 
TV, DVD, VHS
Prix: 
50€

Avis

"J'avais plus ou moins regardé cette série d'OAV en 2003 je crois. Je n'avais pas suivi assiduement bien que la série ne manquât pas de charme. L'animation très soignée avait tout pour me séduire: de superbes character designs, des décors riches, de beaux combats assez dynamiques dans l'ensemble. Mais je n'avais pas réussi à rentrer dedans, peut-être trouvais-je le récit trop lourd et trop sombre à l'époque, voire qui se prenait trop au sérieux. Pourtant j'adore les oeuvres sombres et pesantes, mais je ne me souviens plus vraiment ce qui m'avait rebutée à l'époque.
Aujourd'hui, j'ai eu la chance de pouvoir regarder ces OAV avec l'édition collector DVD, rien que ça. J'ai enfin compris ce qui faisait le charme de la série. Certes, on relève à nouveau les superbes graphismes, mais c'est cependant la richesse de l'univers envoûtant grâce à ses créatures, ses environnement, ses légendes (se référer à Chroniques de la guerre de Lodoss - La Dame de Falis à ce sujet) et le scenario très bien construit qui font la force de ces OAV. À partir du troisième épisode, j'ai vraiment commencé à me passionner, avide de voir la suite.
Les personnages ont une forte personnalité, certains très charismatiques (Ashram, Kashew, Carla, etc.), d'autres tendres. Certes nous avons des archétypes dans les personnalités, mais n'oublions pas que ces OAV font partie de l'origine-même de ces archétypes. J'ai été assez contente, je pensais Deedlit bien plus niaise que ça, elle est juste énervante lorsqu'elle pleure tous ses "Paaaarn!" mais on notera qu'elle le sauve presque tout au long de la série ^^. Et j'ai enfin compris un truc qui était hors de ma portée la première fois que j'ai regardé Lodoss: pourquoi Deedlit est tout le temps appelée "Deedo", en fait ce serait un diminutif de Deedlit en Deed, mais vu qu'en japonais ça se prononce "Deedo", ça a été repris pareil en version française; je n'ai pas vérifié ma théorie mais ça se tient. Enfin revenons au vif du sujet. Les personnages ont tous été travaillés et tout ne gravite pas seulement autour de nos héros, ce qui est vraiment bien pour rendre cette histoire plus grandiose. C'est dommage cependant que certains personnages ne soient là que pour faire joli sans être réellement mis en avant (le prêtre, Pirotess, Lairia)
Ce qui fait que les OAV tiennent en haleine est que l'histoire évolue vite, on ne s'ennuit jamais, il n'y a pas presque pas de moments inutiles. Et chaque péripétie est plausible.
Après, il est sûr que Lodoss reste un peu vieux sur certains aspects et a quelques défauts: des dialogues pas toujours brillants et le doublage, aussi bien japonais que français qui ne casse pas des briques, ça se laisse regarder dans les deux versions mais sans laisser de forte impression. 

Ces OAV demeurent une référence en matière d'heroic-fantasy et c'est largement mérité, un classique à ne pas rater." 

Hanoko, quelques OAV vues il y a une sacrée paye puis tout revu début Novembre 2009.

Autres fiches associées:
-romans originaux: Chroniques de la Guerre de Lodoss - Tome 1 : la Sorcière grise, Chroniques de la Guerre de Lodoss - Tome 2 : Le Démon des flammes et Chroniques de la Guerre de Lodoss - Tome 3 : Le Sceptre de Domination
-anime: Lodoss - La Légende de Crystania
-manga: Chroniques de la guerre de Lodoss - la légende du Chevalier Héroïque

Hanoko

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici