Bubblegum Crisis

Bubblegum Crisis

Titre original: 
Bubblegum Crisis
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Cyberpunk - Action
Date de sortie originale: 
1987
Date de sortie en France: 
1994 - 2008
Nombre d'épisodes: 
8
Nombre d'épisodes sortis en France: 
8
Durée: 
50 minutes par OAV
Support: 
K7, DVD, streaming
Prix: 
18~19 euros (DVD), gratuit en streaming

Avis

"Ah Bubblegum Crisis, toute mon adolescence, ou presque. Cet animé est sorti quand j'étais au collège, et j'ai pu constamment en voir des publicités au travers de mes lectures comme Player One, Kameha Magazine, et autres. Ces belles nymphettes dans leur tenue de combat m'avaient toujours attiré. De plus, le titre sonne vraiment bien, le chewing-gum, qui donne un petit goût sucré-sexy, et la crise, autrement dit l'action ! Mais je n'avais jamais eu l'occasion de les voir.
Il y a deux-trois ans, j'ai pu acheter quelques unes des K7 à tout petit prix. Ce week-end j'ai franchi le pas et me suis mis le premier épisode.  

Tranchons la question tout de suite, sexy, ou pas sexy ? Certes on visite les boutiques de sous-vêtements, on voit une héroïne nager à la piscine, on les voit en nuisette décolletée, mais ça ne fait pas effet sur le spectateur. Sans doute parce que l'animation est vraiment datée, et le design guère recherché. Tout ça ne rend pas les héroïnes très alléchantes, même si elles ne laissent pas les personnages masculins de l'OAV indifférents. En un mot le design des jaquettes est bien plus performant que celui du dessin animé.  

On suit donc au début le combat de quatre femmes. On sait que l'une est une chanteuse célèbre, et que l'autre est la fille des créateurs des Boomers. On espère que leur personnalité et leurs motivations, seront développées au fur et à mesure.  

Le scénario est très classique pour du cyberpunk : MegaTokyo, un méchant industriel (qui a une tête de méchant en plus), qui créé des cyborgs destructeurs, contre des filles qui ont entre leurs mains le pouvoir de lui faire face. Chose étrange, le combat final du premier épisode rappelle à s'y méprendre celui d'Akira : un monstre qui assimile tout sur son passage, dans un développement tentaculaire, et on lui tire dessus à coup de satellite militaire...
La chose qui fait la différence, c'est que les filles revêtent des armures, et que ces armures peuvent être customisées à leur tour en enfilant d'autres appareils. On verra comment ceci sera exploité dans les OAV à venir. Le côté transformation et montée en puissance devrait plaire.  

Cependant l'animation n'est pas de bonne qualité, peu animée en fait, avec une quantité insuffisante de détails. Ce n'est pas désagréable à regarder, mais ce n'est pas génial non plus. Les BGM (background music) sont en revanche entraînantes. 

Pour le moment, Bubblegum Crisis n'est pas convainquant, restant dans le plus pur classicisme. On espère que ce premier épisode n'est qu'une introduction et que la suite nous émerveillera." 

Docteur Spider, 25/05/08

Dans un univers inspiré de celui-ci, retrouvez Parasite Dolls.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici