Rinkaku

Rinkaku

Titre original: 
Rinkaku (輪郭)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur, musical
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2016 (le 22 octobre)
Nombre d'épisodes: 
1
Nombre d'épisodes sortis en France: 
1
Durée: 
6 minutes
Support: 
TV, streaming, cinéma

Opening/Ending

"Rinkaku" de Dir en Grey

Avis

Parmi les clips projetés lors de Faut qu'ça bouge! 2016, ce clip de Dir en Grey demeure sans hésitation parmi les percutant. De plus, Dir en Grey est un groupe que je ne connais que de réputation, sans jamais vraiment l'avoir écouté. Ce clip était probablement la meilleure porte d'entrée qu'il fût! 

Tout d'abord, avant même de chercher quelque signification, on admire la beauté de ce clip qui semble entièrement dessiné à la main, au crayon à papier. La qualité du dessin aussi bien dans les formes figées que mouvantes est admirable. Malgré de nombreuses images chaotiques foisonnantes, le dessin lui n'est jamais embrouillé et reste toujours lisible, notamment grâce aux ombrages au aussi très réussis. Rien que pour la beauté de l'image, ce clip mérite d'être vu. Et il véhicule aussi une très forte émotion
Quant à trouver un sens, c'est peut-être un peu plus complexe. Dans le début du clip, on voit d'abord un cadavre d'oiseau, puis une porte dont on force le passage, qui se refuse à nous de prime abord. Une fois arrivés dans la pièce, une chambre, l'on voit cinq tableaux suspendus au mur. Ils représentent chacun des membres du groupe dont le visage de décompose en morphing vers des choses informes. La figure de l'oiseau mort et de cette chambre désolée peut nous évoquer le fait que cet être qui nous paraît libre gardait en lui de nombreuses émotions et est tombé dans l'oubli. Un peu comme certaines personnes discrètes, qui cachent leur émotions et demeurent incomprises dans la solitude. Ces cinq portraits pourraient refléter le fait que chacun détient en lui plusieurs visages qu'il ne montre pas toujours. La fin peut nous évoquer une issue heureuse mais elle n'apporte aucun réconfort à mes yeux.
Parmi tous les effluves de formes changeantes et vaporeuses, on en ressent une forte tristesse, mise en exergue par l'air musical et la voix aigre-douce du chanteur. D'autant que d'après quelques autres articles sur le web, le groupe prend un tournant dans leur style musical sur ce morceau, qui marque aussi le retour du chanteur en pause pour des problèmes de santé liés à ses cordes vocales (quelle ironie). Ce morceau n'est donc pas représentatif de la carrière du groupe, mais il n'en demeure pas moins très beau. 

Libre à chacun d'interpréter ou non ce clip, mais rien que pour sa beauté visuelle et auditive, il vaut vraiment le coup d'oeil. 

Hanoko, le 22/11/2016

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici