Lovely x Cation the Animation -Start of daydream that continues through all eternity-

Lovely x Cation the Animation -Start of daydream that continues through all eternity-

Titre original: 
Lovely x Cation (ラブリ×ケーション) The animation -Start of daydream that continues through all eternity-
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
sexe, romance, tranche de vie
Date de sortie originale: 
2015
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
2
Durée: 
26 minutes par OAV
Support: 
DVD, fansub

Résumé des épisodes

Avis

Des lycéens qui semblent timides de prime abord, font parfois preuve d'une hardiesse insoupçonnée pour obtenir celui ou celle qu'il a dans la ligne de mire. Et ça se conclut forcément tôt ou tard par de la concrétisation. 

Ces deux OAV présentent différents couples. Lycéens pour la plupart et quelques transgressions. On a d'un côté, de jeunes couples qui se lancent à faire l'amour après plus ou moins de tergiversations. Et de l'autres, des enseignantes qui se laissent aller aux tentations de leurs élèves. Nous varions donc les formules, entre prof coquine, lycéenne qui assume et d'autres qui voudraient s'esquiver (mais qui ne le font bien sûr pas). Quant aux garçons, et bien vous ne verrez pas une seule fois leur visage. Et si d'aventure cela arriverait, leurs yeux ne sont pas dessinés. Ils ne sont pas non plus nommés. Une volonté qui vient de l'origine de ces OAV, un visuel Novel, où l'on incarne ces jeunes hommes face à ces donzelles, donc on ne le voit pas, les choses se passent à travers leur regard. Pourtant, on décèle tout de même quelques variantes de personnalité émanant d'eux, donc ils ne sont pas complètement impersonnels. J'imagine que c'est pour permettre à chacun d'en avoir au moins à qui s'identifier.
Les scènes de sexe sont classiques, plutôt soft. Pas d'exagération dans les poses, dans le rythme ni les proportions. Enfin au détail près que la poitrine des filles semble double de volume entre le début de leur apparition et la fin de leur histoire. Sauf pour Aya, dans la catégorie des petits seins ^^. En tout cas, c'est assez soigné visuellement, les filles sont dessinés dans un style très doux pour qu'elles aient bien l'air de poupées, sans pour autant négliger les formes. L'animation est soignée cependant on relève une fainéantise: pendant les scènes de sexe, les filles bougent non-stop les lèvres, pas du tout au rythme de leurs paroles et gémissement, ça rappellerait certains vieux jeux aux mouvements de bouche automatique pas du tout synchronisés aux dialogues lol. 

Du hentai basique, qui fait son job, avec des semblants d'histoire et une bonne qualité visuelle. Une chose que nos jeunes gens oublient: se protéger comme souvent :p 

Hanoko, deux OAV vues, le 22/09/2018

À savoir d'un spin-off est sortie: Pretty x cation

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici