Hitsuji no Uta

Hitsuji no Uta

Titre original: 
Hitsuji no Uta
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame, horreur
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
4 (terminé)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
0
Durée: 
28 minutes chacun
Support: 
TV, DVD, fansub

Opening/Ending

Pas d'opening, un ending très long où deux artistes (un de chaque sexe) chantent en duo une sirupeuse chanson d'amour.

Avis

"Fervente adepte du manga Lamentations de l'Agneau (Les), je vous présente son pendant animé. Hélas, il ne vaut guère la version papier.
D'un point de vue scénaristique, les OAVs collent parfaitement à l'histoire du manga. Et c'est un problème. Car dans le manga, l'histoire est clairement lente à avancer mais ça ne dérange, le format aidant. Par contre, quand on passe à une version animée, censée être plus dynamique, ça pose problème. On a l'impression que les OAVs n'avancent pas, qu'on stagne. D'ailleurs, le fait que plusieurs scènes ou images se répètent très souvent ajoute un côté terriblement lent. En clair, on s'ennuie un peu à regarder les OAVs alors que le manga m'a captivée.
Graphiquement, on retrouve évidemment la touche de l'auteur, le charme si particulier en moins. Les personnages perdent en charisme une fois colorés et animés, je les trouve bien moins attrayants. A ce propos, je trouve qu'il y a un souci dans les proportions corporelles parfois, surtout au niveau des cous et des mains. Vraiment dommage, les mains étaient ce que je préférais dans le coup de crayon de l'auteur pour le manga. Aussi, les yeux sont pas mal déformés, surtout lorsque les points de vue s'y prêtent. ça donne un côté inquiétant aux personnages et c'est pas plus mal. 

A ce propos, je trouve que la version animée apporte plus de malsain à la relation entre Chizuna et Kazuna mais aussi une forte dimension inquiétante de manière générale. Les couleurs sont généralement sans éclat, ça donne une impression de tristesse irréductible sympa. La maladie paraît avoir plus d'impact sur les personnages dans les OAVs que dans le manga. C'est un des points positifs de la version animée.
Musicalement, on vogue bien sûr dans l'inquiétant, avec des bruits dissonants et grinçants, mais rien de bien méchant quand même.  

Voilà, en bref, des OAVs qui ne valent pas son pendant papier mais qui restent sympa." 

Retrouvez la version papier Lamentations de l'Agneau (Les). Sachez qu'un film avec de vrais acteurs existe aussi.  

DDG, le 06/12/09, 2 OAVs vues

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici