Eternal Family

Eternal Family

Titre original: 
Eikyuu Kazoku
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
humour
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
pas de lience
Nombre d'épisodes: 
1
Durée: 
28 minutes
Support: 
TV, fansub

Opening/Ending

Musique : KAWACHI Chito

Avis

"OK, j'ai trouvé un anime plus délirant que Fuli Culi (FLCL).
Rien que l'histoire donne envie de crier que la drogue, c'est mal. Une fausse famille composée de personnes toutes plus dingues les unes que les autres, une maison de production aussi givrée que les membres qu'elle filme... Bref, c'est du gros n'importe quoi, et on en redemande.
Basé sur un humour très grinçant, cette OAV nous présente la vie de tous les jours d'une famille hors normes. Le père se trimballe en permanence avec une poupée gonflable sur le dos, une caméra cachée à l'intérieur. C'est celui qui est en lien avec la production, le seul à savoir que la famille est filmée. La mère est barge, constipée chronique, elle sait user d'une espèce de fouet avec maestria. La fille aînée voue une admiration sans borne au feu et croit voir partout son ancien mari. Le fils aîné est un rebelle ultra-violent qui tire et tape tout ce qui bouge. Le fils cadet est un bébé adepte des ciseaux et qui adore dépoiler le chien. Le chien est d'ailleurs un espèce de monstre qui peut détruire les murs grâce à son aboiement quand il est en colère. Enfin, la fille cadette est une psychotique parlant par le biais d'une marionnette. Bref, c'est une famille de dingues, et le pire, c'est que ça semble normal à tout le monde.
Tout le déroulement de l'OAV est basé sur l'incohésion et le délire. Les premières minutes sont une succession de scènes avant l'émission et d'une cuvette de toilettes où on tire la chasse d'eau. S'ensuivent des jours comme les autres dans la famille, avec son lot d'évènements incompréhensibles et décalés, entrecoupés par l'éternelle chasse d'eau.
Bref, on suit l'OAV avec des yeux gros comme des soucoupes et le mot "hein ?!" sur les lèvres en permanence. J'ai vraiment apprécié, surtout en découvrant le rituel de la maison de production pour récupérer la famille. N'importe quoi.
Le graphisme est très spécial. Beaucoup de lignes tranchantes, raides comme des spaghettis pas cuits. ça donne un côté vraiment incisif à l'anime et nous conforte dans cette impression de parodie de la société de nos jours. En gros c'est "regardez comme les gens regardent leurs confrères déphasés comme des singes au zoo !". Appréciable. 

Voilà, en bref, un anime bizarre et décalé, à ne pas manquer." 

DDG, le 21/01/10, OAV vue.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici