Comedy

Comedy

Titre original: 
Kigeki - Comedy (喜劇)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Historique, drame, mystère
Date de sortie originale: 
2 mai 2002 (paru dans le DVD magazine Grasshoppa! 3 puis dans le DVD Deep Imagination)
Date de sortie en France: 
pas de sortie
Nombre d'épisodes: 
1
Durée: 
10 minutes
Support: 
DVD, fansub
Prix: 
occasion import

Avis

Une fillette seule, un village en proie à la guerre, un chevalier solitaire sur lequel circulent des rumeurs peu courantes, un contexte géopolitique et culturel austère... Voici les ingrédients qui composent Comedy

Le récit est narré au passé par l'héroïne qui nous livre un épisode de son enfance qui l'a marquée à vie. Ce n'est pas tellement l'histoire d'une guerre qui développée mais celle d'une rencontre insolite qu'elle a provoquée entre deux personnages pas destinés à entrer en contact. L'ambiance est très envoûtante, avec ses couleurs très ternes, son ambiance de solitude et de vide, ses environnement brumeux. L'accompagnement musical convient parfaitement à cette anecdote qui prend presque des allures de légende. C'est très beau à voir et intrigant.
La seule scène de combat montre des cavaliers anglais aux allures très robotiques. Cela jure un peu avec le style global de l'OAV, qui se veut plus médiévale que futuriste. Cependant, Le style vestimentaire des personnages n'est clairement pas ancré dans une période historique. Les créateurs ont laissé place à quelque chose de légèrement plus fantasque. Donc concernant ces cavaliers, après tout pourquoi pas.
Est-ce qu'on peut voir aussi une ode à la culture et à l'imaginaire? Oui, puisque le chevalier ne se nourrit que de littérature et qu'on ressort d'une époque où le divertissement et la communication n'étaient pas permis. Après, cet aspect n'est pas développé plus que ça. 

Le studio 4°C compte de nombreuses oeuvres curieuses dans des styles assez différents, dont celle-ci est un bel exemple à découvrir! 

Hanoko, le 03/03/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici