Blue Submarine No.6

Blue Submarine No.6

Titre original: 
Ao No Roku Go
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action, drame
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
2002
Nombre d'épisodes: 
4
Nombre d'épisodes sortis en France: 
4
Durée: 
30 minutes par OAV
Support: 
TV, DVD, VHS
Prix: 
Entre 20 et 25 euros

Opening/Ending

Ending: "Minasoko ni Nemure" par The Thrill feat. Yukarie

Avis

Ça faisait pas mal de temps que je voyais des illustrations de Range Murata et je voulais voir ce que les animes correspondant pouvaient donner. Mon dévolu s'est jeté sur cette OAV.
J'ai trouvé l'OAV pas mal du tout, mais pas extraodinaire.
Tout d'abord j'ai été assez surprise de voir que cette OAV dattait de 1998, l'intégration d'image 3D dans l'animation devait en être à ses tout débuts. Le contraste est en effet très fort entre animation traditionnelle et animation 3D, mais je pensais que c'était un effet voulu pour donner une ambiance particulière à l'anime. Finalement c'étaient peut-être les moyens de l'époque qui ne permettaient pas encore de faire des mélanges aussi réussis que dans FLAG par exemple. Mais l'OAV est belle quand même et bien fichue. L'OST très jazz est agréable et donne pas mal de dynamisme, me rappelant l'OST excellente de Gun Sword

L'histoire de la lutte pour la survie de l'humanité dans un univers apocalyptique n'est pas ce qu'il y a de plus original mais ça reste sympa à regarder, blue submarine no.6 apportant sa propre vision des choses.
Je trouve dommage que la pensée de Zorndyke ne soit pas développée plus tôt. En effet, pendant tout le temps, l'OAV parait être une oeuvre manichéenne, bien qu'il y ait certaines questions posées par Hayami et le mystère qui plâne autour de Zorndyke. Mais nous n'apprenons qu'à la fin ce qu'il en est vraiment. Logique me direz-vous, mais je trouve quand même dommage qu'il n'y ait pas davantage d'éléments de réponses répandus à travers l'OAV car ça aurait rendu les antagonistes plus attachants, qui ressemblent un peu à des monstres sans coeur (reflet de la noirceur du coeur humain?). Là nous nous trouvons dans le cas de figure "finalement ils n'étaient pas si méchants que cela". Je trouve que l'OAV aurait été plus poignante si les ennemis avaient toujours été intéressants. 

Concernant le boulot du staff français, la VF ne m'est pas désagréable pour une fois. Ça se laisse écouter. L'édition prestige fournit un livret et des cartes postales qui sont chouettes, mais les bonus sont un peu nazes. Le staff japonais nous donne seulement les impressions sur la réalisation de l'OAV, ça va quelques instants mais ce n'est pas intéressant outre-mesure. J'aurais bien voulu des trucs du genre approfondissement sur l'histoire de l'OAV, ainsi qu'on nous parle plus du manga original. 

En somme, Blue Submarine no.6 vaut le coup d'oeil mais n'est pas indispensable.

Hanoko, quatre OAV vues, le 24/09/08

Voir aussi Neon Genesis Evangelion

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)Wallpaper/fond d'écran Blue Submarine No.6 / Ao No Roku Go (OAV)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici