Aru Hi Inu no Kuni kara Tegami ga Kite

Aru Hi Inu no Kuni kara Tegami ga Kite

Titre original: 
Aru Hi Inu no Kuni kara Tegami ga Kite (ある日 犬の国から手紙が来て )
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
tranche de vie, drame, fantastique
Date de sortie originale: 
9 mars 2015
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
1
Durée: 
11 minutes
Support: 
TV, DVD, fansub

Avis

Une sorte de paradis pour toutou nous présente l’histoire de l’un d’entre eux. Victime d’un abandon par son maître, sans raison révélée, un chien passe son temps à l’attendre. Mais une jeune femme le prend en affection et une nouvelle histoire commence.

 

Forcément, quand on découvre ce chien, posté au même endroit, qui espère toujours le retour de son maître, on repense au célèbre Hachiko, chien qui, il y a presque cent ans, avait attendu son maître pendant dix ans. Notre héros, P-chan, par chance trouve une nouvelle maîtresse. Le scenario, très simple fait toutefois son effet, on se prend d’affection pour cet animal, décrit de manière crédible, qui ne peut pas croire que son maître l’ait abandonné. Sa nouvelle relation par la touche se révèle très mignonne et réconfortante. Fuka est un personnage pétillant, assez classique, mais qui convient pour ce récit. Pour le côté fantastique, avec le chien décédé qui peut écrire à son humain, difficile de juger sa valeur ajoutée avec cette OAV car on le voit assez peu.

L’animation est d’assez bonne qualité, mais le style donne l’impression d’avoir affaire à un anime d’il y a quinze~vingt ans. Pourtant, même le roman original n’est pas si vieux, il date de 2009 d’après les informations que j’ai pu trouver. Pourquoi pas après tout, cela change de la tendance actuelle, sans paraître mal fait.

 

Alors qu’en France, nous figurons tristement parmi les champions en termes d’abandon d’animal de compagnie, ce genre de petits animes devrait être diffusé par chez nous. Pourvu que des tordus ne l’interprètent pas à l’envers: "regardez, je peux l’abandonner, quelqu’un de gentil l’adoptera forcément après moi" ^^’.

 

Hanoko, le 08/09/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici