Yureka

Titre original: 
Yureka
Genre: 
Science-fiction, humour, action, aventure
Éditeur original: 
Haksan
Éditeur français: 
Tokebi, puis Samji
Date de sortie originale: 
2000
Date de sortie en France: 
2003
Nombre de tomes: 
41 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
34 (stoppé)
Nombre d'éditions en France: 
2
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Stoppé

Avis

"Ca tue, tout simplement =)" 

frag 14/11/04

"Les dessins sont relativement bons (certains diront "ouais spa exceptionnel mais c'est pas mal) et même si on n'a jamais joué a un jeu online, on accroche vite. 

L'humour est bien cool et plutôt présent, les combats sont trop biens, et les perso sont tous des sadiques en puissance. 

Lisez Yureka et vous pourrez mourir tranquille :p " 

Zach 08/04/05

"Si la lecture du premier tome ne vous emballe pas trop, la suite elle mettra tout le monde d'accord! S'il y a un manhwa à connaître dans sa vie, c'est sans aucun doute celui-ci, au moins aussi bon que tous les Shônen les plus connus.
Vraiment mortel, humour terrible, personnages attachants et on accroche rapidement à l'histoire, dessins soignés, bref que du bon! 

Jetez-vous dessus ! C'est un crime de ne pas le lire!" 

Hanoko, 16 tomes lus, le 31/08/05

''Suite au 1er tome qui ne m'avait pas emballé plus que ça en 2004, j'ai recommencé ma lecture à partir du volume 16 (la ''saison 2''). Il m'aura fallu deux tomes pour vraiment entrer dans cet univers, sans doute le temps que ce nouveau démarrage s'installe.  

La qualité du dessin est en constante évolution, certaines cases sont très réussies. Dans l'ensemble le dessin est simple (à ''gros traits'') mais efficace (c'est clair, ça bouge bien, les émotions sont bien rendues). 

Mais ce qui fait la véritable force de Yureka c'est son intrigue, non linéaire : on suit plusieurs groupes de personnages et on ne peut pas prévoir à l'avance ce qu'il va se passer. Tout est possible. De plus le manhwa joue sur les deux tableaux : le monde offline et online, ça apporte un réel plus (par rapport à Archlord, the next RPG par exemple). Enfin, l'identité de Yureka est l'un des enjeux de l'intrigue. Bref c'est très intéressant, même si a force ça devient un peu lourd. Heureusement à partir du tome 24, on amorce un nouveau tournant... 

En un mot, contrairement à mes camarades, je ne suis pas béat d'admiration devant ce manhwa, mais il a des qualités indéniables.'' 

Docteur Spider, 16/06/07
Tomes lus : 1, 16 à 23, 16/06/07
24 & 25 : 18/11/07

"On savait déjà que Doc Spider avait des goûts bizarres... Pour le reste je suis d'accord avec mes collègues, c'est une tuerie de Manhwa!!!
Et le pire c'est que c'est une tuerie sur tous les fronts^^ Graphisme particulièrement soignés, scénar qui peut paraitre simpliste au départ, mais qui est exploité à 200% avec des personnages charismatiques capables d'être débordant d'humour bref que du bon!
Un univers parfaitement construit où l'on voit une séparation dans le comportement des persos on-line et IRL.
En résumé, on accroche vite et pour longtemps^^" 

Abralou, le 28/06/2006, 15 tomes lus

"Un gros coup de coeur pour cette série qui fût la première que j'ai commencé à acheter, donc grosse nostalgie.
J'ai trouvé le début de la série vraiment terrible, avec un style de dessin que j'apprécie vraiment.
Je suis d'accord avec Doc sur la question de l'intrigue sur le personnage de Yureka, qui est certes intéressante mais aussi assez lourde, j'ai même des amies qui ont arrêtés de lire la série lorsque l'histoire se centre vraiment sur Yureka. C'est grâce à l'apparition des protagonistes du début que l'histoire reprend un peu de tonus.
Mais même si on a quelques passages à vide, j'adore toujours autant cette série et surtout l'humour utilisé." 

Zéloé, 27 tomes lus, le 25/01/09

Si vous avez aimé ce manhwa, vous pouvez regarder l'anime : .hack//SIGN, lire le manga Role Playing Girl, Kuma Kuma ou le manhua 1/2 Prince.

Abralou
azumy-chan
frag
Hanoko
Syo Naell
Zach

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici