Witch Hunter

Witch Hunter

Titre original: 
Witch Hunter
Auteur(s): 
Genre: 
Action, fantastique, aventure
Éditeur original: 
Daiwon
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
19 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
19 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Nombre de pages: 
176
Prix: 
5,95€ puis 6,05€
Rythme de parution: 
selon parution coréenne

Avis

J'étais assez enthousiaste à l'idée d'essayer cette série au vu de son graphisme joli et accrocheur, mais la lecture effective mais un peu déçue.
Si je reste charmée par le dessin frais, dynamique et soigné, l'histoire en revanche manque sérieusement de complexité et de profondeur. Le scenario semble vide, les deux premeirs volumes se résumant simplement à des combats contre les sorcières. Le premier volume nous fait une avalanche de confrontations avec plusieurs sorcières, les divers protagonistes sont à peu près présentés et le noeud de l'intrigue semble dévoilé en partie. Le coup de la soeur du héros passée plus ou moins contre son gré dans le camp ennemi que le héros cherche bien sûr à secourir par tous les moyens, qui a pour but d'ajouter un peu de piment à la lutte des witch hunters est assez classique. Les antécédants de sa conversion ne sont bien sûr pas révélés pour éveiller la curiosité du lecteur, tout comme les réelles motivations des sorcières demeurent pour l'instant mystérieuse. Tout ça est suggéré mais demeure mineur dans le feu de l'action. Pour résumer, le début du manhwa s'intéresse bien plus à la forme qu'au fond. Mais pour l'instant je trouve que la forme n'est pas encore assez bien développée pour nous captiver vraiment.
Les combats sont sympa mais très répétitifs, les sorcières que les witch hunter rencontrent se ressemblent beaucoup, elles ont toutes le même genre d'attitude hautaine et moqueuse, à côté du trio de witch hunters qui fait tout le temps le guignol à côté. De ce fait, l'humour est omniprésent et il se constitue la plupart du temps par de l'auto-dérision des personnages. Le procédé est amusant mais je trouve que l'auteur en abuse trop dans son manhwa, ôtant toute crédibilité aux trois witch hunters qui sont présentés, au lieu d'ajouter simplement une touche d'humour agréable. À cause de cela, le lecteur prend trop de distance par rapport au manhwa et ne parvient plus à s'attacher vraiment aux personnages. C'est dommage d'ailleurs car ils sont assez cool et originaux, mais l'exagération gâche un peu tout ça. Leur style me fait beaucoup penser à D. Gray-Man, mais l'humeur est bien plus au rire ici. 

Je souhaite que la suite pose un peu tout ça et nous offre une histoire plus riche, je pense que ce manhwa a un certain potentiel.

Hanoko, deux tomes lus, le 24/04/09

Des chasses aux sorcières dans un autre genre: Innocent W, El Cazador de la Bruja.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici