Warlord

Warlord

Titre original: 
Yongbyeong Maluhan - Maruhan the mercenary
Genre: 
Action, fantastique
Éditeur original: 
Daiwon
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2013 (le 7 mai)
Nombre de tomes: 
6 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
6 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
Selon parution coréenne

Avis

Des démons sanguinaires exterminent le peuple humain, une princesse tente de trouver une solution désespérée en partant à la rencontre d'un clan de mercenaires, un seigneur de guerre japonais qui semblent intriguer derrière tout ça...
Warlord entre très vite dans le vif du sujet en démarrant sur le voyage de la princesse Arasol qui se fait attaquer par les sauvages démons. Elle et son groupe sont plus ou moins sauvés par un mercenaire qui élimine les démons, mais ce dernier n'a point l'intention de les aider davantage dans leur mission. Le manhwa nous plonge d'emblée dans une multitude de combat brutaux et endiablés avec à chaque fois au coeur de l'action le jeune Maruhan, héritier du roi d'Arkanzel.  

Une chose est sûre, le manhwa ne traîne pas, l'intrigue se développe assez vite et les personnages et différents camps se mettent en place sans tarder. Globalement, j'ai une impression assez mitigée sur Warlord.
J'ai trouvé qu'il y avait énormément de combats qui n'étaient pas toujours très utiles ce qui laisse l'impression que tout ne se résume qu'à de la baston. Pourtant, ils voilent un scenario qui semble un minimum travaillé. L'histoire se divise entre les mercenaires d'Arkanzel, l'empereur de Corée, le Shôgun qui agit en secret, les démons massacrant les hommes et d'autres viennent s'ajouter par la suite. Tout cela semble intéressant et je pense que le scenario aurait mérité d'être plus axé sur le fond que sur les combats.
Ce sentiment vient aussi du fait que je n'ai pas réussi à m'attacher à un seul des personnages, donc les combats m'ont plutôt ennuyée. Je trouve l'ensemble du casting très classique et manquant d'attrait particulier. Ensuite, je dois admettre que je suis lasse des invraisemblances omniprésentes lors des combats et qui paraissent totalement gratuites: ces personnages qui font des bonds de quinze mètres, qui se font fracasser mais qui survivent, j'en passe et des meilleures. C'est censé rendre les combats spectaculaires mais le tout perd en crédibilité. En effet, il s'agit d'un manhwa fantastique, alors pourquoi il devrait pas y avoir à s'arrêter à ce genre de détail, c'est ça? Mais cela ne change pas mon sentiment.
Heureusement, Warlord brille par ses excellents dessins. La manière dont sont représentés les combats est très puissante et impressionnante sans que le tout ait l'air trop brouillon. Le dessin des personnages est très réussi lui aussi, même si je ne suis pas fan du tout du character design pour les personnages féminins. 

Warlord en a dans le ventre mais pour le moment, c'est trop superficiel. J'espère que la suite s'améliorera, en attendant, j'ai largement préféré des oeuvres telles que Dangoo

Hanoko, deux tome lus, mi-mai 2013

"Chonchu, la 1ère grande oeuvre du duo Kim Byung Jin / Kim Sung Jae, avait vu le jour en 2000. C'était pas mal du tout, même si ça souffrait de petits défauts (qualité inégale du dessin, phases du scénario dont l'intérêt était variable). 12 ans plus tard, ils reviennent avec Warlord. Quel chemin a-t-il été parcouru ?  

Ce qui frappe immédiatement notre regard, c'est la beauté des couvertures. On retrouve cette même qualité le long des pages : le dessin et le design sont vraiment chouettes, même si ils sont de factures classiques. Le dessinateur a donc fait des progrès (ou a eu droit à des assistants, qu'importe).  

Par contre au niveau du scénario, c'est du très classique. Univers héroïque-fantasy, et grosses bastons sont au programme, avec une quête prétexte et un grand méchant qui tire les ficelles.  

Bref je n'ai pas trop accroché, l'histoire est trop banale, même si Warlord bénéficie d'un bel emballage.'' 

Docteur Spider, 2 tomes lus, 03/06/13

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Seraphim

C'est un peu pareil pour Hero Tales, beaucoup de combat au dÃ-ébut (et chiants et mal fait) et chara design peut marquant. Il y a des mangas comme ça ...

"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so"

Vous êtes ici