Underdog (The)

Underdog (The)

Titre original: 
The Underdog (더 언더독)
Genre: 
Thriller psychologique, comédie, drame, tranche de vie
Éditeur original: 
Kidari Ent (publié sur le site Toptoon)
Éditeur français: 
Delitoon
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
janvier 2016
Nombre de tomes: 
72 chapitres (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
72 chapitres
Nombre d'éditions en France: 
1
Traduction: 
Sifer Lee Najat
Nombre de pages: 
variable
Prix: 
variable (certains chapitres gratuits)

Avis

Un homme amnésique se réveille dans sa chambre d’hôpital face à une adolescente qu’on lui présente comme sa fille. S’engage alors un dialogue entre les deux, qui se jaugent l’un pour déceler la vérité du mensonge, l’autre le manipulant pour ses secrets desseins. S’ensuit la tentative d’évasion de leur part, avant que la police n’intervienne…

 

Ce manhwa commence de manière amusante voire ludique. Dès le début, il instaure un jeu entre le les personnages et le lecteur, incitant à essayer de deviner le vrai du faux dans les échanges entre les personnages. Quelle part de mensonge dans ce que dit la fille, le héros est-il vraiment entièrement amnésique ou est-il aussi un très bon acteur. A-t-il vraiment commis le crime qu’on lui reproche où se cacherait-il une machination derrière ? Et comment la fille en est-elle arrivée à jeter son dévolu sur cet homme pour accomplir son objectif ? Le manhwa introduit également un troisième personnage pour pimenter la partie. Avec cette histoire qui se construit très progressivement, en montrant très peu d’éléments extérieurs, on a un petit côté jeu narratif pas déplaisant (même si paradoxalement, ce n’est pas le genre de jeu que j’apprécie).

Dans la structure webtoon, ce côté suspense transparaît bien, avec la structure des pages, contenant souvent des cases esseulées. Le format s’y prête donc bien. Toutefois le travail graphique demeure vraiment minime. Le dessin n'est pas mauvais mais sans plus, c’est très peu détaillé, des cases se répètent souvent entre les débuts et fin de chapitres. L’auteur a dû se dire comme on scroll vite les pages, pas la peine de se casser la tête, un manhwa dessiné à la va-vite, tel un produit de consommation suffit. Ou alors il y a eu des questions de délais corsés peut-être.

 

Un manhwa sympa, qu’on ne va pas admirer pour ses dessins mais qui se lit bien.

 

Hanoko, dix chapitres lus, le 04/06/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici