Take Five

Take Five

Titre original: 
Take Five
Auteur(s): 
Genre: 
Rock ou jazz
Éditeur original: 
Haksan
Éditeur français: 
Dragons (Milan)
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
04 Janvier 2008
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Nombre de pages: 
190
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
Terminé (Bimestriel - édition arrêtée)

Avis

"Ne vous fiez pas à votre première impression, le héros de ce manhwa n'est pas un guitariste, mais un bassiste !  

Au départ on a deux types personnages que tout opposent :
D'un côté, So-Ri et Keon in Youn, chefs de groupes qui ont un dessin et un charactère très typé cartoon. L'auteur n'hésite pas à distordre ses personnages, qui ont tendance à ne pas prendre les choses au sérieux, faire les pitres, être totalement exhubérants.
De l'autre côté, Lee Joon-in, notre bassiste est très calme et très simple extérieurement... et plus torturé intérieurement. Il se demande à juste titre "c'est qui ces tarés ?"
Son talent va être convoité par les deux rivaux, l'une faisant parti d'un groupe de rock, l'autre veut monter un groupe de jazz, ce qui ne tente pas trop Lee Joon-in... Une fois ce dilemme résolu, il faudra classiquement trouver d'autres membres pour le groupe, qui seront eclectiques au possible. 

Ce qu'on attend d'une série de ce genre, c'est que les scènes de musique soient réussies, et c'est plutôt le cas. Les paroles, tout comme les sons, ont une graphie qui souligne la tonalité, et les corps en mouvement qui agissent sur les instruments ont un rendu agréable (surtout lorsque c'est doublé d'une éxagération), même si les séquences musicales restent trop peu présentes pour le moment.  

L'auteur donne la part belle au grain de folie des personnages, qui s'exprime dans leur quotidien, ou dans le lycée de musiciens.  

En un mot, You Sang-Jin retranscrit très bien cette éxagération dans son trait, en caricaturant ses personnages, et en distordant aussi les décors qui les entourent, par exemple lors des courses poursuites. Graphiquement, il y a un bon rendu de la pèche des musiciens, même si les traits restent très basiques. Il n'en demeure pas moins que la mise en scène colle bien à l'action. Assurément, Take Five joue à fond la carte de l'exubérance, et pour réussir à convaincre le lecteur, il va falloir réussir à entrer dans le trip dans lequel sont les persos. 

Je suis moyennement convaincu par ce titre, même si la lecture est agréable."  

Docteur Spider, un tome lu, 18/02/08
Tomes 2 et 3 : 22/06/08
tome 4 : 31/08/08

Voir aussi Bremen, les déjantés

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici