Sanctum Raqiya

Sanctum Raqiya

Titre original: 
Raqiya
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, drame, religion
Éditeur original: 
Kodansha (JP)
Éditeur français: 
Glénat
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
5 (terminé) (JP)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple, glacée
Nombre de pages: 
194
Prix: 
9,15€

Avis

"Sanctum est le dernier né de Boichi, mais seulement au niveau du dessin. Le scenario est issu du cerveau malade de Masao Yajima.
Nous partons dans l'univers complexe et sombre du Christiannisme, abordant les thèmes des démons et de l'Apocalypse. Je ne suis pas experte dans le domaine, et c'est peut-être pour cela que l'histoire me semble si difficile d'approche. Certains passages du premier tome sont difficiles à cerner et, à moins d'avoir un minimum de connaissances religieuses, vous serez un peu perdus comme je le suis. Toutefois, cela n'enlève rien au charme de l'histoire, et suivre Luna, l'héroïne, reste agréable.
Cette pauvre demoiselle est, sans qu'elle ne le sache réellement, l'élue d'Abraxas. Se répandent autour d'elle, sans qu'elle ne le veuille, les pires feux de l'Enfer. La pauvre est donc ballotée par son destin apparaissant, pour le coup, irrévocable. Pour contrebalancer ce côté très sombre, voire fataliste de l'histoire, nous suivons également les péripéties estudiantines de la jolie jeune femme : ses amis, ses études... sa vie, tout simplement. A côté de cela, nous suivons la vie du second héros, un gars bien charismatique au passé houleux qui ressemble beaucoup à Ken de Sun-Ken Rock. Et puis, il y a cette histoire d'entreprise bizarre où travaille le père du troisième héros. Tout un programme, mais accrochez-vous.
Graphiquement, que dire si ce n'est comme d'habitude ? C'est magnifique ! Le chara-design est au poil, même si on peut reprocher à Boichi une petite redondance au niveau des personnages masculins. La mangaka est, comme toujours, dans le souci du détail, n'hésitant pas à prendre des photos des scènes les plus infimes pour mieux la retranscrire. C'est limite obsessionnel, mais c'est pour cela qu'il obtient un tel résultat. Vraiment éblouissant. Dynamisme magique, angles des scènes très judicieusement étudiés. Du grand art.
Comme toute oeuvre de Boichi qui se respecte, il y a de l'ecchi. C'est peu prononcé, mais cela rend malgré tout le titre déconseillé aux moins de 16 ans. De plus, il apparaît de nombreuses scènes violentes, sanglantes. Et Boichi a le chic pour rendre cela terriblement réaliste.
En bref, un seinen qui promet beaucoup, en espérant que cela ne soit pas trop alambiqué niveau religion. Car le Christiannisme reste véritablement difficile d'approche, je trouve. Une bonne idée ceci dit (mais risquée !). 

Edit : Après avoir lu le dernier tome, je suis un peu déçue par la fin. C'est vraiment dommage de clôturer ainsi un si bon manga. Mais tant pis, cela n'enlève pas le côté agréable de l'ensemble de la lecture." 

DDG, le 02/02/12, edit le 22/09/12

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici