Ping

Ping

Titre original: 
Ping
Genre: 
Aventure, combat, humour, fantastique
Éditeur original: 
Daiwon
Éditeur français: 
Booken manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2011
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
terminé (Semestriel)

Avis

"Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas tout saisi de l'histoire narrée dans le premier tome. C'est brouillon, on est trop vite au coeur de l'action et donc on ne pige rien. C'est comme commencer un roman à la 250ème page.
L'action se déroule dans le Murim, le Royaume des Arts Martiaux. Je n'ai pas bien compris, mais il semble mis en branle et l'Union du Murim tente de le protéger. Différents clans s'affrontent ou s'allient, avec plein de noms coréens bien compliqués pour la française lambda que je suis. On suit plus ou moins trois axes dans le premier tome, le groupe de Si-ah qui semble vouloir protéger Murim, le débile Ki-Mu et la jolie Horan dont on ignore les intentions, et "le président", un obscur personnage pro-Murim, ou pas. C'est bien compliqué, dans tous les cas.
Les personnages sont d'une banalité affligeante. Horan est une guerrière super froide, avec un passé long comme mes cheveux et qui est prise dans une histoire qui nous dépasse un peu. Ki-Mu est le héros mâle du manhwa, un brin empoté mais au potentiel insoupçonné (évidemment), qui se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment. Le groupe de Si-ah a possiblement du potentiel, mais ils sont assez mal présentés jusque là.
Visuellement, c'est classique, pas grand chose à noter à ce niveau. L'ensemble est dynamique mais les combats sont brouillons. Le chara-design ne pète pas trois pattes à un canard, cela me fait un peu penser à Café Occult. La mise en page est par contre agréable et contribue à l'ambiance mystérieuse du titre. On ne retiendra cependant pas ce manhwa pour ce point.
D'ailleurs, on ne le retiendra sans doute pas du tout, c'est relativement chiant à lire. L'histoire démarre trop sur les chapeaux de roue, on ne nous explique que très peu de choses, si bien qu'on a l'impression d'arriver en cours de route.
Bof, donc. 

DDG, le 09/04/11

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici