Nambul - Histoire de la guerre entre la Corée et le Japon

Nambul - Histoire de la guerre entre la Corée et le Japon

Titre original: 
Nambul
Genre: 
Politique, drame, historique
Éditeur original: 
Content Wide
Éditeur français: 
Kami
Date de sortie originale: 
1991
Date de sortie en France: 
2007 (Septembre)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (abandonné)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple avec rabats
Nombre de pages: 
425
Prix: 
10,50€
Rythme de parution: 
Suspendu - Trimestriel

Avis

Le premier abord que l'on a est celui avec la couverture. Celle de Nambul laisse présager quelque chose de dur, on sent qu'elle va nous immerger dans un monde obscur. Cependant, le dessin de la couverture constraste beaucoup avec celui à l'intérieur. Pourtant, l'illustration de couverture est bien tiré d'une planche du manhwa mais les personnages y sont dessinés très différemment. Le style ici apporte une certaine légèreté au récit, procédé qui rappelle d'ailleurs un peu le style de Tezuka: dessiner de façon un peu légère voire enfantine pour conter des choses plus sombres. Avec Nambul, certains risquent d'être un peu rebutés mais on s'y fait quand on lit.
Cependant, ce n'est pas sur le dessin qu'il faut se focaliser, mais sur l'histoire à laquelle pourrait presque mettre un grand H. En effet, comme vous avez pu le voir, le manhwa reprend l'histoire politique du Japon des années 90 en proposant un déroulement alternatif, tout en conservant un petit côté coréen avec le choix d'un héros tel que Haesung. La deuxième guerre du Pacifique a été imaginée par l'auteur mais elle est vraiment crédible, les évènement sont présentés de façon logique, on imagine les extrêmistes japonais qui n'acceptaient pas la présence de citoyens d'origine étrangère, plus précisément des pays rivaux.
Le manhwa pourrait ressembler à un manuel fictif d'histoire précis mis en bande-dessinée mais je vous rassure qu'il n'en est pas ainsi, justement avec la vie du personnage principal, qui apporte une part de fiction qui se rattache à la politique. Cela pourrait permettre aux ado pas passionnés de politique de lire le manhwa malgré cela.
Ce que j'ai apprécié, c'est que le récit raconté sur la vie de Haesung et des autres personnages n'est pas trop détaché de la politique comme dans A Spirit of the Sun où ce sont deux pans distincts du manga, qui sont certes reliés un temps soit peu mais trop introduits de façon séparée. Dans Nambul, les deux sont très bien mis en contact, surtout avec la grande manifestation à la fin du premier volume. 

Nambul ne plaira peut-être pas à tous mais il vaut le coup qu'on l'on s'y intéresse. N'ayez pas peur du prix, quand vous voyez le premier volume, vous comprenez pourquoi il est cher ^^. En plus la série se termine en deux tomes, donc, ce n'est pas un énorme investissement, pour un bon manhwa comme celui-ci.

Hanoko, deux volumes lus, Janvier 2007

 

"Je me lance enfin dans la lecture de Nambul, j'avais besoin d'un titre ayant une certaine consistance politique. Première surprise : 4 autres tomes sont encore à sortir. Moi qui pensais que les deux épais volumes déjà sortis constituaient l'intégral de la série. Ca promet d'être une série, et une publication, de longue haleine ! 

Si on lit bien les préfaces, le but de Nambul est de rappeler aux coréens qu'à leur portes il y a un ennemi très dangereux, qui se réarme, et que comme par le passé, les coréens doivent se défendre et donc ne pas mettre de côté la question militaire. Bonjour l'escalade !!  

Sur fond de guerre au Koweit, on suit les aventures d'un voyou d'origine coréene au Japon, qui va être pris dans une guerre mondiale dans laquelle la Corée et la Japon se disputent une parcelle de l'Indonésie, riche en pétrole. Nambul signifie "la conquête du sud". Je pensais qu'on allait suivre notre héros sur le front, mais au terme du tome 2, il est plutôt dans un camp de concentration pour coréens du japon... Affaire à suivre. 

Je pensais que le dessin allait être typé shonen contemporain, en fait le trait est assez grossier, typé humour et vieille garde du manhwa indé (Feux), donc un style assez différent de celui visible en couverture. 

Bref, Nambul m'a pris à contre-pied, je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire et d'approche. C'est intéressant, mais pas transcendant." 

Docteur Spider,
Tome 1 : 04/11/08
Tome 2 : 07/11/08

Voir aussi Combat de Kim

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici