Missing

Missing

Titre original: 
Missing : bi oneun nalmada (미씽 : 비 오는 날마다)
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, tranche de vie
Éditeur original: 
Kidari Ent (distribué sur Daum webtoon, Kakao Page, Bomtoon, Joala webtoon...)
Éditeur français: 
Delitoon
Date de sortie originale: 
24 janvier 2018
Date de sortie en France: 
22 août 2018
Nombre de tomes: 
41 chapitres (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
41 chapitres
Nombre d'éditions en France: 
1 numérique
Traduction: 
Isabelle Hignette
Nombre de pages: 
variable
Prix: 
variable (premiers chapitres gratuits)

Avis

Un tueur en série sévit, une jeune femme sans défense en paye les frais. Des gens ragotent avec insouciance sur toutes ces disparitions de femmes et de filles les jours de pluie. Mais bientôt, les choses vont prendre une autre tournure.

 

Ce manhwa commence de manière très classique. Un meurtre lors d’une soirée menaçante, la pluie battante, sur une femme seule. Puis nous découvrons les deux prochaines victimes potentielles, des jumelles lycéennes enjouées peu conscientes du danger. Nouveau passage à l’acte, la tristesse de la famille des disparues…

Mais, au lieu d’enchaîner sur une enquête policière, le manhwa choisit une autre voie. Il n’y aura pas de mystère entretenu sur le pourquoi du comment. Très vite, l’identité du tueur est révélée et l’on découvre même sa mentalité. Et peu à peu, des personnages insignifiants au départ prennent de l’importance. Progressivement, Won apparaît comme l’héroïne de l’histoire, mais le manhwa nous permet de suivre simultanément l’action de plusieurs autres personnages, via quelques allers-retours dans la chronologie du scenario. On a ainsi, la protagoniste et son étrange pouvoir de perception des fantômes, deux pères qui cherchent à découvrir ce qu’il est arrivée à leur fille respective portée disparue (que nous savons mortes), le tueur en question qui a une situation sociale bien particulière, quelques membres de sa famille qui suivent un but pour chacun bien particulier, les sbires du tueur qui commencent à remettre en cause leur boulot… Bref, pas mal de personnages interagissent en même temps, le manhwa ne se cantonne pas au point de vue de Won et ça rend la chose assez prenante à lire. Nous lecteurs, avons un point de vue global qui donne encore plus envie de savoir comment tout va se goupiller et quel autre personnage viendra tirer sa ficelle du jeu. D’autant que les personnages sont plutôt bien construits.

Côté dessin, c’est plutôt pas mal, même si le style semble assez commun pour du webtoon, de ce que j’ai pu lire. Le character design, la manière de colorer, les mises en scènes sont un peu passe-partout, mais ils font l’affaire.  L’auteur dessine particulièrement bien les visages diaboliques. Néanmoins, tous les personnages semblent avoir un grain de folie dans leur expression, ce qui demeure assez déroutant car dans les moments censés être forts émotionnellement, on n’arrive pas trop à y croire car le dessin ne rend pas bien les autres expressions (tristesse, joie, surprise, etc.). Ou alors tous les personnages contiennent effectivement en eux cette part de violence, même si je doute que cet effet soit volontaire de la part du dessinateur.

 

Un manhwa qui s’avère pour le moment assez bien mené, son choix de narration du point de vue de multiples personnages ajoute un vrai plus, bien que par moment, on se demande si les auteurs maîtrisent vraiment ce qu’ils font. Quoi qu’il en soit, on a envie de lire la suite!

 

Hanoko, dix-sept chapitres lus, le 26/06/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici