La Mosca

La Mosca

Titre original: 
La Mosca
Auteur(s): 
Genre: 
Thriller, fantastique
Éditeur original: 
Daiwon
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009 (11 Juin)
Nombre de tomes: 
7 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Nombre de pages: 
180
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
Selon le rythme de parution original

Avis

"Voici venir un Manhwa prometteur ! Voguant sur la vague du thriller fantastique, La Mosca, qui signifie "La Mouche" en espagnol, nous plonge dans les affres d'une bien triste société. D'ailleurs, l'oeuvre commence fort : les premières pages sont dynamiques et riches en action. Tout de suite, le ton est donné : les héros vont en chier. En effet, dès leur arrivée, tout le monde, et surtout deux hommes que j'ai identifié comme les héros de l'histoire, se font marquer au fer rouge comme du bétail. Réjouissant n'est-ce pas ? Et cela ne semble pas vouloir s'arrêter là. Ressemblant fort à Battle Royale, le premier chapitre de La Mosca m'a mise l'eau à la bouche. Vivement que sorte le premier tome !
Graphiquement, c'est assez joli, sans plus. Le style hésite entre le Seinen de base et la bd comic. Mais ça reste mon avis. Les ombrages sont rondement menés et la mise en scène est jouissive. L'action suinte à la perfection, et on a limite mal pour les personnages. Par contre, chose que je trouve plutôt étonnante pour ce genre d'oeuvre, tout ce qui est attrait au sexe est masqué. En effet, on ne voit aucun corps totalement nu, alors que dans l'histoire, c'est le cas. Assez étrange, cela aurait donné encore plus d'ampleur au suspens du manhwa.  

En bref, un manhwa qui gagne à faire parler de lui. J'expliciterai mon avis quand j'aurai lu le tome entier." 

Edit : Après avoir lu le premier tome, je ne peux vous dire qu'une seule chose : c'est génial ! Graphiquement, je corrige ce que j'ai dit précédemment, c'est superbe ! Les bestioles sont très bien dessinées et les décors sont fantastiques de réalisme. Certains gros monstres ressemblent d'ailleurs pas mal aux Gorons de Zelda (The Legend of) : the Wind Waker. Les personnages à proprement parlé sont fouillés et un peu barges (la nana ingénue est cannibale...), c'est appréciable. L'histoire semble alambiquée et commence super bien. Vivement les prochains tomes ! 

Dragon de Givre, le 26/05/09, un chapitre lu.
Edit le 11/06/09, un tome lu.

 

Mon avis sera similaire à celui de Dragon de Givre, le premier volume démarre fort en plongeant le lecteur derechef dans l'univers cruel auquel les travailleurs doivent faire face. La première moitié du volume laisse croire que la série sera un simple scenario de style Survival mais l'introduction des personnages comme Nakai et Kuantee ajoute des éléments de mystère et qui seront sûrement liés avec cette île infernale. De quoi donner envie de lire la suite pour en savoir plus.
On s'attache sans problème aux personnages, ce qui rend le manhwa plus trépident. J'aime beaucoup Kuantee qui me rappelle énormément Bambi dans son attitude meurtrière décomplexée, presque dérangée mentalement.
Visuellement, le manhwa tient la route, le dessin est dynamique et clair, dans un style qui s'apparente à Roi des ronces (Le) (tout comme pour le scenario cela dit), il est assez chouette et de qualité. 

Une bonne série d'action à suspense qui s'amorce donc, on n'attend que la suite!

Hanoko, un tome lu, le 16/07/09

 

"A mon tour de lire cette série. je ne sais plus pourquoi cette série me tentait. Mais ça m'est revenu : les avis élogieux de mes camarades et le rapport avec le café. C'est bien mystérieux tout ça, plongeons dans la mare.  

Alors effectivement le début de l'histoire est super bizarre et super intéressant : la production de café mondiale est un monopole. Les salariés qui arrivent sur le lieu de production sont déshabillés et marqués au fer. Ça fait très camp de concentration tout ça  Ils sont ensuite laissés dans des zones par leur employeur, et se voient affronter par des monstres. Les auteurs ont-ils un grain ?
Ça me fait penser à tous ces travaux dangereux qu'on délocalise dans des pays à main d'oeuvre à bas coût (désamiantage), ou qu'on délocalise dans le salariat (intérimaire dans le nucléaire).
A la fin du tome 1, on a des milliers de questions en tête, mais aucune réponse. Arrrghh, il va falloir lire la suite.
La Mosca est un manhwa addictif. " 

Docteur Spider, un tome lu, 13/12/09

Amis des taules, voir Deadman Wonderland

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici