Histoire couleur terre

Histoire couleur terre

Titre original: 
The story of life on the goldenfields
Auteur(s): 
Genre: 
Tranche de vie
Éditeur original: 
Happy Comics Work
Éditeur français: 
Casterman - Ecritures
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
2006 - mars 2007
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
cartonnée
Nombre de pages: 
310
Prix: 
15€
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

"Histoire couleur terre est publié dans une très belle édition, avec un grand format, du bon papier, des impressions couleurs (deux pages) qui rendent très bien, comme si l'auteur avait directement peint sur l'exemplaire que nous tenons entre les mains.
Le seul défaut notable de cette édition, c'est que parfois, quand il y a un décors et du dialogue par dessus, celui-ci est en transparence, et la lecture n'est pas facilitée. Mais je comprend que faire une bulle blanche sur le décors gâche le dessin... J'ai également remarqué que dans le tome 2, on voyait souvent au travers des pages. 

Venons-en donc maintenant au dessin. Souvent les personnages sont sur fond blanc, mais parfois celui-ci est dessiné (la maison notamment).
Les illustrations de chapitre qui couvrent des pages doubles sont vraiment superbes (double pages que l'on retrouve à d'autres moments), et méritent vraiment que notre regard s'attarde dessus.
Ces pages me font penser à l'ikebana (l'art floral japonais), elles sont simples, assez dépouillées, mais leur composition est très belle. Sans doute parce que l'histoire se situe en pleine nature (la campagne), il y beaucoup de végétation, et surtout la comparaison entre l'amour / le papillon / butiner (donc les fleurs) revient constamment.
Ce rapport aux fleurs on le retrouve aussi dans ce qui est dit, par exemple : "D'un simple coup de pinceau vous tracez de belles lettres. Encore quelques coups de pinceau et vos lettres se mettent à fleurir".
Enfin, la fille qui est l'un des personnages principaux, a un nom de fleur (de poirier): "Voyons Ihwa. Tu es la plus belle fleur du village".  

On découvre au travers de l'histoire les vieilles traditions populaires coréennes, notamment la cérémonie de mariage, c'est une lecture enrichissante de ce point de vu là. 

De même en suivant les journées de la mère et de la fille dans l'attente du retour de l'élu de leur coeur, on voit la condition de la femme.  

De la délicatesse dans le dessin, de la tendresse de la part des personnages, à réserver aux âmes quelque peu mélancoliques." 

Docteur Spider, 13/03/07 (t3), 30/07/07 (t2)

Voir aussi Feux

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici