Dernière estampe (La)

Dernière estampe (La)

Titre original: 
Jeoghwaso (적화소)
Genre: 
Historique, humour, romance, ecchi, drame
Éditeur original: 
Kidari Ent (sur le site Bomtoon)
Éditeur français: 
Delitoon
Date de sortie originale: 
3 avril 2016 au 31 août 2017
Date de sortie en France: 
26 mai 2018
Nombre de tomes: 
52 chapitres (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
52
Nombre d'éditions en France: 
1 digitale
Traduction: 
Isabelle Hignette
Nombre de pages: 
variable selon les chapitres
Prix: 
variable selon les chapitres (les premiers gratuits)

Avis

Un peintre frivole et désinvolte, quand il n'exerce pas son art, passe le plus clair de son temps à batifoler avec les femmes. Mais le temps de l'insouciance s'arrête là pour lui quand le roi en personne va lui confier une mission secrète en infiltration au Japon. Tout Dom Juan qu'il est, même lui va saisir l'importance du devoir lui incombant et tout faire pour réussir. 

 

Dès les premiers chapitres, le manhwa nous donne le sourire avec ce héros plus crétin que charmeur, qui passe son temps à fanfaronner. Ses interactions avec les autres personnages ne manquent pas de comique et l'auto-dérision est de mise. Même une fois notre héros émigré au Japon, un drôle de manège s'installe entre lui et son sujet de peinture: Dokuhime s'amuse à le rendre chèvre, tandis que son garde du corps surveille les moindres faits et gestes du pauvre peintre. Bien sûr, on sent le côté romance arriver au galop, mais pour une fois il ne m'a pas dérangé, car il reste plutôt bien amené, pas trop mielleux et surtout à petite dose.

Parallèlement, l'intrigue se dessine peu à peu et prend de l'ampleur. Quelques rapides analepses permettent de donner une réelle consistance à l'histoire, se reposant sur des faits historiques et nous permettant d'en découvrir un peu plus sur l'histoires de la Corée et ses interactions avec le Japon. L'enchaînement des scènes se fait très bien et les alternances entre les lieux et époques ne sapent pas le rythme du récit. J'espère que les autres personnages que le trio protagoniste bénéficieront de plus d'attention pour devenir plus intéressant. Je regrette aussi un peu que le héros perde un peu son trait de caractère léger, même si cela judicieusement sert l'histoire.

Côté dessin, je suis aussi emballée. Sur plusieurs webtoon que j'avais lus, je regrettais un peu le manque de détail et l'impression de dessins à la va-vite. Ici nous serons servis, les personnages sont soignés, les décors très chouettes, de belles couleurs et quelques jolies ambiances lumineuses. La composition de page est dynamique et exploite bien le support, offrant notamment quelques combats bien fichus, où l'utilisation de lfou rend parfaitement la sensation de vitesse. Sur certaines poses, on sent encore petit manque d'assurance en matière d'anatomie, mais franchement, c'est chipoter.

 

Une belle surprise donc que ce webtoon qui arborait seulement des airs de comédie légère au début. Pas la plus équipe des histoires, pas la plus poilante, mais un peu de tout qui se marie bien! Un bon petit kif quoi.

 

Hanoko, 28 chapitres lus le 25/07/2019

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Dernière estampe (La) / Jeoghwaso (적화소) (Manhwa)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici