Dernier Moudang (Le)

Dernier Moudang (Le)

Titre original: 
Jungmok
Genre: 
Fantastique -Historique
Éditeur original: 
Daiwon
Éditeur français: 
Tokebi
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
avril 2007
Nombre de tomes: 
9 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Nombre de pages: 
216
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
arrêté

Résumé des tomes

Avis

''La couverture du tome 1 est classe (on ne peut pas en dire autant de celle du tome 2...), tout comme les illustrations de chapitres, toutes plus belles les unes que les autres, ainsi que les couvertures des autres tomes. 

Cette qualité est à l'image des dessins : le trait est précis, clair et agréable. Le design du fantôme est dans l'air du temps, il a la classe : le costume occidental, les mèches de cheveux mi-noires mi-blanches, un peu à la façon du héros de Nouvel Angyo Onshi (Le). La comparaison est d'autant plus pertinente que ces deux séries revisitent le passé coréen en le mâtinant de fantastique. Enfin j'ai été particulièrement bluffé quand dans le tome 2, l'auteur change complètement l'expression du visage de Mok par une imperceptible inflexion dans le trait de ses yeux, qui le fait passer d'une certaine gaiété à l'inquiétude.
Seul bémol : Les pages ne sont pas très claires, est-ce un problème d'édition (scans) ? 

On prend plaisir à voir cette période de transition coréenne (1895-1905), que je ne connaissais que par la lecture de roman. J'ai été content de voir à quoi ressemblait les "costumes d'époque" des nobles ou des chamans. L'aspect historique n'est pas négligeable. On voit la vie des enfants illégitimes, comment les rebelles sont tués sur la place publique, comment les japonais font la police dans la capitale... l'auteur joue la carte de la maturité en dépeignant les dures lois de cette époque, et leurs conséquences sur la vie (et la mort) de nos personnages, sans pour autant que ça ait la lourdeur d'un livre d'histoire. Ces éléments font vraiment parties de l'intrigue, ça se lit tout seul, mais si l'histoire est sombre. 

J'ai également apprécié le concept des 5 divinités protectrices (en plus du fantôme) représentant chacune un animal suivant l'année, le mois, le jour, l'heure à laquelle le personnage principal est né. Cependant je trouve qu'il a un peu trop d'acolytes autour du héros (5 dieux, un fantôme, un monstre), sont-ils tous utiles ?
L'auteur illustre subtilement le conflit entre la modernité et la divinité, en montrant notemment les conséquences psychologiques que la modernité peut voir sur les divinités qui accompagnent notre héros.
Quant au scénario, il est intéressant puisque outre les exorcismes (ce qui répond peut être à la question de savoir ce qu'est un ''moudang''), ceux-ci permettent aux personnages d'en apprendre plus sur eux-même, Dieux compris. 

C'est un manhwa bourré de qualités. Soyez les premiers à lire Le dernier moudang

Docteur Spider, 3 tomes lus, 16/11/07
Tome 4 : 11/04/08
Tomes 5 et 6 : 29/07/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici