Demon's Diary

Demon's Diary

Titre original: 
Mawangili (마왕일기)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, humour, tranche de vie
Éditeur original: 
Sigongsa (prépublié dans Cake Comics)
Éditeur français: 
Saphira
Date de sortie originale: 
2000
Date de sortie en France: 
08/2004
Nombre de tomes: 
7 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (bimestriel - plus édité)

Résumé des tomes

Avis

Un démon se lance dans une entreprise bien compliquée: faire d'un petit gars bonnard, ingénu, plaisantin et pas dangereux pour un sous, un véritable roi démon qui sème la terreur. Il va devoir lui donner des cours particuliers sur tous les sujets et redoubler de patience pour cet élève plus ou moins concerné par son nouveau rôle. 

Demon's Diary a tous les éléments du bon petit manhwa sympatoche, drôle, original, sans prise de tête. L'histoire est assez amusante, pleine de second degré. Rainef fait tout pour énerver Yclit, presque le sérieux incarné. Et il le fait sans vraiment s'en rendre compte, ce qui agace encore plus le mentor. Malheureusement, les nombreuses blagues peinent à faire vraiment rire car elles sont trop prévisibles pour ce genre de manga, Demon's Diary manque encore d'un petit grain de délire pour devenir vraiment hilare. Toutefois, l'univers n'est pas encore très développé et les personnages présentés restent peu nombreux. J'imagine que par la suite, Rainef interagira avec d'autres personnages et tempéraments, rendant probablement le manhwa plus prenant. De plus, je suis curieuse de voir si Rainef se changera réellement en démon cruel et sanguinaire, qui répand le mal, bien que je doute que le manhwa bascule vers une tendance immorale et sombre.
Je ne suis pas très amatrice des dessins non plus. Les toutes premières pages d'introduction semblent laisser transparaître une influence de Kaori Yuki (Angel Sanctuary) mais qui s'éclipse après. Personnages très anguleux et au trait plutôt épais, les pages manquent globalement de finesse. Les décors sont malheureusement assez vides; ça ne pose pas encore beaucoup de problème car le tome un se concentre sur le quotidien et le petit monde isolé de Rainef, mais s'ils sont amenés à voyager et changer de lieux, ça risque de diminuer l'immersion dans cet univers. 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un manhwa à l'ancienne ai-je envie de dire, donc j'ai pris plaisir à lire ce volume 1 de Demon's Diary. Toutefois, je pense que je l'aurais bien plus apprécié au collège ou lycée, là j'ai un peu passé l'âge. En tout cas, il n'est pas mauvais et trouvera son public (enfin dans une moindre mesure puisqu'il date et qu'il n'est plus édité sur nos terres). 

Hanoko, un tome lu, le 3 mars 2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici