Breaker (the)

Breaker (the)

Titre original: 
Breaker (the)
Genre: 
Action, arts martiaux, lycée, drame
Éditeur original: 
Daewon
Éditeur français: 
Booken manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2011
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple, glacée
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
terminé (semestriel)

Avis

"Que nous propose donc ce manhwa à la couverture fort alléchante ? Et bien du lourd, évidemment.
Niveau histoire, les fans de GTO (Great Teacher Onizuka) risquent de crier au plagiat, du moins au départ. Il est vrai que le début du manhwa fait très copier/coller du manga sus-cité. Heureusement, The Breaker prend rapidement son envol avec une originalité toute relative.
C'est donc l'histoire d'un jeune looser qui veut devenir un guerrier comme son aîné. Mais son aîné n'en a rien à secouer et passe son temps à l'esquiver. D'autant qu'il est pris dans une histoire qui dépasse sans doute votre entendement (ou pas). Dit comme ça, c'est effectivement très classique. Mais, sans toutefois gagner l'excellence scénaristique, ce manhwa a au moins l'avantage de proposer des personnages au charisme impressionnant et à l'histoire complexe et profonde. Et les relations entre les protagonistes sont plutôt bien menées. C'est entraînant, haletant, on est suspendus aux lèvres de tous ces beaux garçons... Je m'égare.
Le second point positif de ce manhwa est son graphisme. C'est joli, sans bavure. J'apprécie particulièrement les ombrages radicaux et le dynamisme des scènes. D'ailleurs, les combats, même s'ils restent peu nombreux dans le tome 1, sont rudement bien orchestrés. Pour une fois, on peut suivre les mouvements des personnages sans en louper une miette en se disant que c'est sacrément brouillon. Excellent.
Pour finir, parlons de la bonne dose d'humour qui parsème ces pages. ça passe souvent par un design chibi, et les blagues, parfois potaches, restent drôles. Petite touche ecchi aussi, mais rien de bien mirobolant. Bien dosé disons.
Mentionnons aussi que ce manhwa, pourtant publié de base en Corée, est servi en France sous format nippon. Encore un qui veut se la jouer original ! 

En bref, un bon titre qui devrait en avoir sous la semelle. J'attends la suite pour asseoir mon avis." 

DDG, le 13/04/11

"Un prof dragueur, qui se bat comme un Dieu, et qui secoue ses élèves pour qu'ils murissent un peu, ça vous rappelle rien ? Avec le début de The Breaker, on est pas loin d'un GTO (Great Teacher Onizuka). Pourtant, très vite, l'histoire tourne autour d'un autre axe : notre prof n'est là qu'en couverture. Il fait parti d'un clan mafieux maniant des arts martiaux secrets, et il va devoir affronter d'autres types qui pensent qu'il a tué le chef de l'organisation. Dans le même temps, il va prendre sous son aile un lycéen chétif qui se fait racketter.... 

Le dessin est pas mal, même si les visages en gros plan manquent de charme (et de finition). Par contre l'auteur a un certain talent pour dessiner de jolies nymphettes...

Baston, humour, belles nanas, mafia et lycée, The Breaker est pour le moment un mélange hétérogène, qui, on l'espère, va devenir détonnant. Prometteur." 

Docteur Spider, 1 tome lu, 04/08/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici