Ark: Romancer

Ark: Romancer

Titre original: 
Ark Romancer
Genre: 
Aventure, action, SF, romance
Éditeur original: 
Kadokawa (JP)
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2016
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€

Avis

"L'auteur de Re:BIRTH The Lunatic Taker et Sai : Taker a encore frappé. Mais cette fois, je suis assez mitigée sur le produit de son travail... 

L'histoire est tout à fait WTF : une extra-terrestre a besoin d'amour pour pouvoir se battre et sauver sa planète de la destruction. Pour ce faire, elle demande de l'aide à un looser de base, sur Terre. Elle passe donc son temps à lui faire des propositions indécentes et à l'embrasser par surprise... En gros, c'est une histoire d'amour / fan service sous couvert d'une aventure interplanétaire pleine de combats.
Les personnages sont sans envergure. L'héroïne ressemble à toutes les autres du genre, et le héros est tout aussi peu original. On ne s'attache absolument pas à eux tant ils sont stéréotypés et banals.
L'action est sans grand intérêt, j'ai eu un peu de mal à suivre les combats. Les protagonistes et antagonistes usent d'armures transparentes étranges pour se mettre sur la tronche. C'est assez bizarre, d'autant que le carburant de ces armes est l'amour, interdit à la base sur la planète de l'héroïne. Bref, c'est tiré par les cheveux.
L'amour est, de fait, omniprésent dans ce manga. Bien sûr, on a droit à un triangle amoureux, à des "je t'aime, moi non plus" et autres simagrées. Les personnages féminins usent de leurs atouts pour faire fondre le héros sans tomber dans l'ecchi. Rapidement, on se doute bien comment ça va finir et je ne pense pas être surprise par les deux prochains (et seuls) tomes.  

En bref, un manga décevant à base d'amour et de SF un peu abracadabrantesque." 

DDG, le 03/09/16, un tome lu.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici