Amour est une protéine (L')

Amour est une protéine (L')

Titre original: 
Sad homage to Dinosaure Dooly
Auteur(s): 
Genre: 
Contes cruels
Éditeur original: 
GCK Book
Éditeur français: 
Casterman (Hanguk)
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
2006
Nombre de tomes: 
one-shot
Nombre de tomes sortis en France: 
one-shot
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Nombre de pages: 
174
Prix: 
13,75€
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

"Pourquoi avoir choisi ce titre, plutôt que le titre original (Sad homage to Dinosaure Dooly) ? Sachant que chacun renvoie à une histoire du recueil. Est-ce que c'est kif-kif ? 

Pour ma part, c'est le titre (l'amour est une protéine, ah bon ??) et l'image (c'est quoi le rapport avec un homme poulet ???) qui m'ont réellement interpellé et donné envie de lire ce bouquin. 

Comment le dire simplement : j'ai rarement vu une histoire aussi bien dessinée et mise en couleur !!! L'histoire est fantasmagorique. Par exemple, la tirelire qui a une forme de cochon, devient vivante, et pour éviter qu'on lui retire ses pièces, elles se met du ruban adhésif au ventre. Toute l'histoire est ainsi, c'est trop génial ! L'histoire est bourrée d'humour, ça change des poulets aux hormones

Cocaman : NB, style graphique différent (aidé par un autre auteur : Seo Kyong-sun), c'est très détaillé.  

Doly est lui aussi dans un style métaphorique, là aussi le dessin est très beau. Mais j'ai pas l'impression d'avoir compris l'histoire. L'auteur veut-il montrer que nous considérons certains autres êtres humains comme des animaux ? On comprend pourquoi ce n'est pas cette histoire qui a été mise en avant. 

Leviathan est un récit illustré, faisant bien sûr référence au livre de Hobbes. L'humour est grinçant. 

Ma décision. Retour de la couleur, mais terne. L'histoire est vraiment bien construite.  

Aiguille de pin (co-illustré par Seo Kyong-sun et Jung hyun-uk). Dans une tribu, un jeune homme remet en cause l'autorité d'un shaman sans s'en rendre compte. Bof

Le bal masqué est plus stylé "strip gribouillés" : là aussi ça invite à la réflexion sur notre rapport à notre propre animalité. j'ai ri ! 

Un auteur (plus deux), 6 styles différents, ses histoires cruelles et très belles à la fois, à lire et relire." 

Docteur Spider, 10/02/07

Un manhwa comparable au manhua Five Colors, qui est plus optimiste.
Ou voir également le one shot réalisé par un de ses confrères : Lotto Blues
Retrouvez aussi son espèce de suite Marécage (Le).

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici