Aflame Inferno

Aflame Inferno

Titre original: 
Aflame Inferno
Genre: 
Fantastique, action, ecchi
Éditeur original: 
Haksan
Éditeur français: 
Kami
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008 (avril)
Nombre de tomes: 
6 (en pause)
Nombre de tomes sortis en France: 
5 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

Ce manwha ressemble parfaitement à l'archétype du récit épique si récurrent dans les shonen: un lycéen qui vivait normalement, soudain des forces surnaturelles font leur apparition, le héros va être pris dans une histoire incroyable, il acquiert de grands pouvoirs, des ennemis se profilent, etc. Évidemment, le héros s'avère pourvu d'un pouvoir hors du commun.
Je trouve même que le manhwa est un peu kitsch sous certains aspects. La façon dont les personnages activent leurs pouvoirs parait un peu rétro, ce qui n'accrédite pas vraiment les combats qui veulent une ambiance captivante et angoissante. Ces derniers ne présentent pour l'instant rien d'extraordinaire, le type banal de combat dans les shonen. Enfin, ce n'est que le début de l'histoire, notre héros va apprendre à maîtriser ses pouvoirs et nous offrira sûrement plus de spectacle plus tard. Donc ses capacités restent à prouver.
Il est pourtant présenté comme un être exceptionnel qui a su sauvegarder son esprit après sa fusion, mais l'effet impressionnant de sa performance ne prend pas vraiment sur le lecteur. Le manhwa sublime déjà son héros alors que ce qu'il a accomplit ne parait pas étonnant quand on se penche un peu sur le côté technique des fusions des démons avec les humains. En effet, il est expliqué qu'Inferno intègre le corps d'un humain lorsqu'il est encore vivant, alors que Gehenna par exemple le fait lorsque l'humain est déjà mort. Donc l'esprit de Kang Si-Chan est encore vivant quand Inferno entre en lui. C'est pour cela que la prétendue force d'esprit du héros ne parait pas si grande que ça.
Par ailleurs, le héros manque un peu de charisme. Au début, il est introduit comme quelqu'un de très doué qui ne manque pas d'orgueil, mais sa personnalité est un peu trahie lors des combats car il perd son caractère hautain et devient un héros banal qui est simplement impulsif. Il aurait dû garder son attitude dominatrice, ou du moins ne pas montrer si facilement des signes de faiblesses (la peur, la surprise). Il apparait un peu comme un Light (Death Note) mais en moins classe. De plus, son apparence physique manque d'originalité, sans parler de ses airs féminins comme le fait remarquer un personnage même du manhwa, mais pas seulement sur son visage.
Cependant, cela concerne presque tous les personnages. Ils ont tous un design passe-partout, le manhwa n'apporte pas grand chose de nouveau.
En revanche, les dessins sont de qualité. Oui, mon tableau demeurait jusqu'à présent négatif mais Aflame Inferno a quand même certains atouts en poches. Les planches sont bien détaillées sans être surchargée, le tramage est très joli. Le dessinateur a sûrement travaillé dans un studio d'animation, on le ressent particulièrement avec l'illustration dans laquelle Gehenna fait sa première apparition. La ville montrée en plongée du point de vue de Gehenna est remarquablement réalisée.
J'espère que la suite du manhwa exploitera davantage ces qualités et les mettra à profit dans une histoire beaucoup plus passionnante. Le premier volume comporte malgré tout quelques pistes intéressantes à explorer, telles que la véritable motivation de Gehenna: on se demande pourquoi elle n'a pas tué Inferno.  

J'en attend beaucoup du volume deux, pour l'instant Aflame Inferno est un récit anodin.

Hanoko, un volume, fin Mai 2008

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

il est trop bien se manga jdl

Portrait de Hanoko

Manhwa tu voulais dire

haha!

Vous êtes ici