Adonis - Reminiscence

Adonis - Reminiscence

Titre original: 
Adonis (아도니스) - Reminiscence
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, action, fantasy, romance
Éditeur original: 
Kidari Ent
Éditeur français: 
Delitoon
Date de sortie originale: 
26 juin 2016
Date de sortie en France: 
18 juillet 2017
Nombre de tomes: 
102 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
100 chapitres (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 numérique
Traduction: 
Kette Amoruso
Nombre de pages: 
variable selon les chapitres
Prix: 
variable (certains chapitres gratuits)

Avis

Adonis commence par sa fin, ou plutôt une fin révolue puisque l’héroïne va avoir l’occasion inexpliquée de recommencer sa vie depuis son enfance, avec son esprit d’adulte. Fille rebelle de la noblesse qui ne jure que par son épée, elle va tout faire pour s’affranchir de ce qu’elle juge néfaste et la noirceur de son cœur ne trouve repos qu’après de quelques rares personnes à son service.

 

Vous l’aurez compris, si vous êtes amateur de personnages forts, indépendants et implacable, vous allez être servi avec ce manhwa qui met en scène une sacrée dure à cuire. L’histoire aurait pu être une banale affaire de crise d’adolescence chez les riches, si elle n’avait pas recelé de mystères. En effet, pourquoi cette réincarnation en elle-même des années plus tôt? Quelle était sa réelle relation avec Arhard? Vit-elle dans un monde parallèle, étant donné qu’elle remarque de légères différences avec sa première vie? Le manhwa propose aussi un aspect mystique, en révélant assez vite la vérité sur Lebony, la mère d’Iana, qui m’intéresse moins, mais qui reste intéressant et qui permet de justifier aussi la source du pouvoir magique d’Iana. Qu’elle utilise seulement en dernier recours, préférant d’abord sa rapière et ses paroles acerbes

Le manhwa présente aussi une bonne brochette de personnages, qui manquent peut-être encore trop de présence par rapport à Iana mais qui méritent chacun qu’on creuse leur histoire. Je craignais initialement que le caractère d’Iana ne serait qu’une façade pour laisser place à quelque chose de mielleux, en mode tsundere, mais heureusement, pour le moment le manhwa de trahit pas ce portrait. Je me plais aussi à lui trouver des airs d'Arya Stark de Game of Thrones ^^. Je me méfiais aussi de potentiel harem masculin, car pas mal de jeunes hommes semblaient graviter autour d’elle, toutefois, à nouveau les chapitres gardent une certaine cohérence. Je ne sais pas trop quand interviendra la romance, le plus tard possible j’espère.

On a droit aussi à de super dessins, dans un style très Otome, il faut l’admettre mais chouettes quand même. Le character design est très travaillé, la composition des pages est dynamique et parfois assez impressionnante dans ses ambiances (notamment l’introduction qui va dans le spectaculaire). Bref du tout bon.

 

Un manhwa vraiment pas mal qui donne envie de lire la suite. Et si vous souhaitez continuer dans la thématique, allez faire coucou à une consœur spirituelle d’Iana avec Marie-Josèphe d’Innocent par exemple.

 

Hanoko, 18 chapitres lus le 25/09/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici