100% Perfect Girl

100% Perfect Girl

Titre original: 
100% Perfect Girl
Auteur(s): 
Genre: 
Amour, tranche de vie
Éditeur original: 
Ecomix Media Company et NETCOMICS
Éditeur français: 
Kwari
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
11 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
bimestriel (abandonné)

Avis

"Voici un shojo coréen des plus banaux. Étant donné mon aversion pour les shojo, je vais tâcher de rester polie et objective sur certains points.
Ce manhwa nous narre l'histoire d'une lycéenne sans particularité autre que quelques soucis familiaux, qui va croiser la route d'un superbe étranger se révélant être le prince souverain d'un pays européen. Évidemment, ils vont tomber amoureux l'un de l'autre et vont devoir affronter diverses difficultés pour pouvoir vivre leur amour pleinement. C'est très classique dans le font et dans la forme, puisque les obstacles sont toujours les mêmes par rapport à de nombreux autres titres : famille, ex, distance, quiproqui... Le fait que le prince charmant soit effectivement souverain n'apporte pas d'originalité. Il réagit comme tous les héros de shojo amoureux, et sa dulcinée également.
À noter que je me suis bien moquée de ses soucis familiaux à deux francs. Maman n'en a que pour son frère et elle ne peut pas faire ce qu'elle veut dans la vie. "Trop pas juste !". On sent bien que le public visé est au lycée, voire au collège, de sexe féminin et des rêves de petites filles plein la tête.
Autre point qui m'a faite rire est le graphisme. C'est tantôt plutôt joli, tantôt extra laid. Le style shojo est bel et bien présent, avec des personnages aux grands yeux, des décors qui brillent et des fleurs qui apparaissent çà et là au fil des pages. Sauf que certaines scènes sont ridiculisées par un chara-design qui laisse à désirer. Bouches de canard se voulant séduisantes, voulait-on faire plaisir aux adeptes du Duck Face ?
Quelques traits d'humour ponctuent l'histoire, notamment grâce au secrétaire de sa majesté. Le caractère de l'héroïne est parfois intéressant, trop rarement à mon goût.
Je regrette enfin ce côté "c'est le destin de nous aimer et d'en chier pour y parvenir". Nous avons droit aux larmes, aux accidents (si si !), à la confusion, et tout à un chapelet d'autres émotions propres aux amoureux rose bonbon plus belle la vie.  

Au final, un manhwa très pinky, pour les lycéennes en mal de princes charmants. Les autres, passez votre chemin." 

DDG, le 23/10/12, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici