Vie Chinoise (Une)

Vie Chinoise (Une)

Auteur(s): 
Genre: 
Drame - Autographie
Éditeur français: 
Kana
Date de sortie en France: 
12 Juin 2009 - 7 janvier 2011
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (terminé)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couleur/NB: 
NB
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
240
Prix: 
19,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Une vie chinoise est une autobiographie, en BD. Elle raconte l'histoire de Li Kunwu, dessinateur de l'ouvrage, mise en forme par son compère Patrick Otié. En trois volumes, on va aller de 1949 (La naissance de la république) à nos jours.  

Ainsi les grands évènements de la Chine maoiste, puis most-maoïste, sont vus à travers les yeux d'un enfant, d'un ado, puis d'un adulte. Que ce soit le quotidien du Grand bon en avant (se séparer du fer, qui entraine famine, campagne d'extermination des rats...) ou celle de la Révolution Culturelle avec ses destructions, ses dénonciations, sa folie... De façon plus personnelle, on voit la passion de l'auteur pour le dessin s'affirmer, comment il devient créateur d'affiche de propagande, ou bien encore la difficulté d'être le descendant de propriétaires terriens. "Mauvaises origines" qui bloqueront longtemps l'ascension sociale de notre héros... 

Dans le tome 3, on apprend que Li Kunwu n'a pas utilisé son style graphique habituel. Ici effectivement on est loin de la beauté plastique des affiches de propagande/publicité. Le style est sombre, torturé, dynamique. Ainsi les passages les plus tumultueux de la Révolution culturelle, pendant laquelle les gamins de onze ans sont galvanisés, sont biens rendus dans une mise en case fluide : les enfants ne parlent plus que par slogan, ce qui permet de happer le lecteur dans un rythme effréné.  

Tout au long des tomes, l'auteur est capable d'utiliser différents styles graphiques : un style très lisse et longiligne quand on raconte un conte par exemple, ou un style "calme" quand il revient au présent. Mais le reste du temps, l'auteur utilise un style assez biscornu , à l'encre noire, détaillé, dynamique, mais permettant facilement d'illustrer toute la noirceur, l'ineptie, la confusion de la situation vécue par les personnages.  

J'ai bien aimé le passage où, devenu soldat-paysan, Li Kunwun a une hallucination, dans laquelle les animaux se rebellent. Je ne sais pas si c'est une référence à La ferme de George Orwell  Seule bémol, le volume 3, où j'ai été complètement paumé : qui sont ces personnages qu'on suit ? Un membre de la famille ? Un chinois particulièrement exemplaire ? On se rend en tout cas compte que ce "temps de l'argent" est un épisode aussi bouleversant que les campagnes maoïstes, laissant beaucoup de monde sur le carreau.  

Si vous ne connaissez pas l'histoire de La Chine, cette version en BD peut vous intéresser. L'ouvrage se veut pédagogique. Ainsi les slogans clefs sont donnés en note de bas de page, en idéogramme et en translittération.  

Même si la lecture de Une vie chinoise demande de la concentration car on traverse 60 ans en 600 pages, il s'agit d'une bonne lecture, agrémentée d'un dessin au trait simple, mais torturé." 

Docteur Spider, 3 tomes lus, 28/06/11

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici