Célia

Célia

Titre original: 
Celia
Genre: 
Heroic-fantasy, aventure
Éditeur original: 
Freeman
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
1994
Date de sortie en France: 
1996
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 (commercialisation arrêtée)
Couverture: 
souple
Couleur/NB: 
Couleur
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
120
Prix: 
8,40€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Un manhua moyen.
L'histoire est d'un style très simpliste, manichéenne et hyper exploitée sous toutes ses formes, ça manque cruellement d'originalité. Il est vrai que le manhua est ancien, ça devait être hyper à la mode ce genre d'histoire (d'ailleurs c'est un modèle encore pas mal repris de nos jours), mais ça n'excuse en rien. Pourtant malgré cela, je pense qu'il y aurait eu moyen de faire quelque chose de mieux malgré une telle base. Regardez par exemple Chroniques de la guerre de Lodoss - La Dame de Falis qui est on ne peut plus classique mais efficace quand même. Le scénario aurait pu malgré tout être prenant si les aventures de Célia étaient plus amusantes.
Les personnages qu'elle rencontre ne sont pas encore très attachants et charismatiques. Quant aux méchants, ils sont des orques tout pas beaux et stupides qui ne se battent que pour la destruction. Donc pas grand chose d'intéressant.
Après, je n'ai lu que le premier volume, peut-être que la suite s'améliore et je l'espère vivement car ce serait gâcher certaines qualités présentes dans le manhua. En effet, on ne peut nier que les dessins sont assez chouettes et bien faits. On a quelques pages qui sont vraiment très belles, comme le moment où Zenda massacre les orques devant lui. Les couleurs ne sont pas mal, elles font un peu vieux dessin animé, c'est sympa.
Cependant, l'édition française est pour le moins étrange:
- Les doubles-pages sont mises en verticale au lieu d'être horizontales sur deux pages. C'est vrai que c'est frustrant de ne pas bien voir les doubles pages à cause de la reliure, mais c'est aussi relou de devoir tourner le bouquin ou la tête pour lire, et ça ne convient pas vraiment pour la narration de l'histoire.
- il y a quelques fautes dans les dialogues mais le plus déroutant est la façon dont les mots sont coupés, ou alors même certains mots sont écrits à la suite sans espace. Au début je prenais ça pour des fautes de frappe mais c'était tellement récurrent sur tout l'album que je me suis demandé s'il n'y avait pas une raison cachée à cela.
- certaines cases sont laissées en noir et blanc avec un tramage. Serait-ce seulement pour l'édition française que les pages ont été colorisées ou est-ce l'auteur qui les a oubliées? À moins que c'eût été volontaire.
- enfin, pas de code barre sur le bouquin, voilà qui m'a surprise aussi, mais après tout pourquoi pas, c'est pas spécialement esthétique.
Il y aurait d'autres choses à mentionner, mais ça suffit comme ça. 

Un manhua qui j'espère s'améliore sur les tomes suivants.

Hanoko, un volume lu, le 06/01/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici