B*Boy Bomb

B*Boy Bomb

Titre original: 
B*Boy Bomb
Auteur(s): 
Genre: 
Hip-Hop, action
Éditeur original: 
MC Productions
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2000
Date de sortie en France: 
2006 (le 8 novembre)
Nombre de tomes: 
6 (Terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple jaquette glacée mat
Couleur/NB: 
noir et blanc
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
7,50€

Avis

Un manhua assez cool. Des oeuvres sur le Hip Hop sont peu courantes alors que c'est un thème à exploiter à mon avis.
Ici, nous avons tous les ingrédients de la recette d'un bon manhua. Des personnages cool, une histoire intéressante, un univers sympathique.
Pour ne rien gâcher, nous avons là un manhua bien dessiné avec un style convenant parfaitement à l'histoire.
Néanmoins, il y a quelques éléments négatifs qui ne m'ont vraiment pas plu. Premièrement, l'africain qui arrive dans la classe de Yangjie. Je trouve ça trop raciste de lui avoir fait une tête aussi caricaturale et de lui avoir donné un caractère aussi stupide. Les Africains ne sont pas des arriérés ni débiles mentaux sous prétexte qu'il viennent d'un continent moins riche.
Deuxièmement, ça concerne les filles. Le truc de la fille qui de loin a l'air d'être beauté mais qui est en fait super laide. Bon ça passe une fois mais deux c'est pénible. Surtout que c'est pas parce qu'une fille n'est pas une bombe sexuelle qu'elle est forcément hideuse. C'est un peu trop simplet.
Il y a d'autres choses moins importantes dont je pourrai parler mais ce serait plus du chipotage qu'autre chose. 

Donc si on met à part les quelques petites taches, c'est un bon manhua.

Hanoko 1 tome, le 04/11/06

 

"Le dessin est pas mal, très humoristique, très clair, expressif, et le design des persos est sympa. Les mouvements ne sont pas toujours très clairs cependant (danse, combats). C'est l'inverse de Hip Hop. A chaque nouveau tome (3, 5), je redécouvre que le dessin est de qualité. J'aime même l'impression que la qualité des dessins des mouvements ne fait que s'améliorer.
Le héros va apprendre à danser pour séduire une fille (il est fils de prof de danse mais ne sait pas danser). C'est là qu'intervient le personnage africain très caricatural. On pressent qu'il va lui apprendre des super-techniques (mais il s'avère que je ne suis pas bon en prédiction ^^ et ce persnnage va très vite passer aus econd plan).
L'auteur dessine bien les filles, elles sont plus réalistes que les garçons bien que "parfaites". C'est dans le titre : Des boys d'un côté, des bombes de l'autre.
Plus sérieusement, il faut remarquer que l'intrigue sentimentale débute très vite, un triangle s'est formé, alors que notre héros n'a pas encore commencé à danser. Généralement ça a lieu dans l'autre ordre. L'intrigue sentimentale s'avère être au 1er plan, le hip-hop la talonne...
Enfin, effectivement on baigne dans une ambiance hip-hop : la danse, la musique (DJ), les tags (pour le sillustrations de chapitre notemment, qui valent le coup d'oeil).  

Le titre aurait été encore meilleur si les dessins de danse avaient été mieux fait. Mais ça reste un titre sympa parce que c'est intéressant." 

Docteur Spider, 3 tomes lus, 13/07/07
Tomes 5 et 6 : 29/08/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici