Art de la guerre (L')

Art de la guerre (L')

Genre: 
Complots et guerres
Éditeur original: 
Culturecom ?
Éditeur français: 
Toki (Editions du temps)
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
18 Janvier 2007
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10
Nombre d'éditions en France: 
1
Couleur/NB: 
noir et blanc
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
8,90€
Rythme de parution: 
terminé (bimestriel)

Avis

"L'édition est de bonne qualité : papier glacé de la couverture, belle maquette. De plus, Les éditions du temps nous gratifient de plusieurs pages de rédactionnel pour recontextualiser. C'est très bien mais au final on paie cela un peu cher.  

Les dessins ne sont pas mal, perfectibles, mais bons en tout cas. Dans un style rès réaliste mais personnel, l'auteur réussit très bien à retranscrire les émotions des personnages. De même le design est vraiment réussi, ses personnages sont beaux et ont beaucoup d'allure (les vêtements, costume ou armure ont un bon rendu). Il gère très bien la perspective ce qui donne souvent beaucoup de force à ses dessins.
Quant aux couvertures elles sont franchement réussies, le coup de pinceau vaut le détour. On retrouve cet aspect peint pour des cases clefs.
Niveau mise en scène, l'auteur s'en tire plutôt bien lorsque par exemple dans le chapitre 2, il montre en parallèle ce que font les deux frères. Il devrait renouveler ceci plus souvent.
Seulement les têtes des jeunes héros ne me reviennent pas, elles manquent de détails, les héros ont un peu l'air niais. Cette impression s'atténue cependant dans le volume 2. Concernant les autres personnages comme le roi Ping qui est barbu, ou les fonctionnaires qui sont âgés, ils rendent très bien car ayant une sorte de ''vécu''. De plus les personnages vieillissent au fur et à mesure des tomes, ils gagnent en charisme.
Un dernier défaut : il faut noter qu'à divers reprises les personnages gardent la bouche fermée, du coup on ne sait pas s'ils pensent ou s'ils parlent. Ce n'est pas tellement gênant. 

Assez dubitatif en survolant le premier tome, en me disant que ça avait l'air assez "bourrin", alors que pour moi Sun Tsu, c'est la stratégie, la guérilla etc. J'ai été rassuré en commençant ma lecture, en voyant que le jeune Sun Tsu se servait de sa tête, et qu'il s'était allié à un guerrier.
Dans le même ordre d'idée, on peut se demander si la lecture de ce titre peut nous permettre de connaître la pensée de Sun Tsu. La réponse est oui : les personnages passent du temps à parler stratégie militaire, pour adopter la meilleure. Ils expliquent leur raisonnements etc. J'ai tout particulièrement apprécié cette ''fidélité''' lorsque dans le tome 2, la fameuse "scène" de l'entraînement des concubines est repris. Je ne sais plus si c'est une anecdote rapportée par les commentateurs de Sun Tsu ou si c'est présent dans l'Art de la guerre, en tout cas c'est bien vu de l'avoir inséré ici. 

J'aime bien le côté politico-stratégique du début ce manhua. Chacun complotant pour monter en grade. On suit le parallèle entre le destin de nos deux héros. Un peu comme dans Sanctuary. La comparaison est d'autant plus pertinente que le graphisme a des airs de Ryoichi Ikegami. 

A partir du tome 3, l'accent est vraiment porté sur la guerre, les mouvements de troupes, plus que sur les agissements individuels. L'intrigue gagne en intérêt au fur et à mesure, on est bluffé par les stratégies des uns et des autres, c'est vraiment passionnant. 

C'est une lecture agréable, le dessin est bon, l'intrigue à la mesure de L'art de la guerre

Docteur Spider, 5 tomes lus, 25/10/07

Voir aussi Sang du loup (Le) qui se situe en Corée.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici