Tragédie de la révolution chionoise (La)

Tragédie de la révolution chionoise (La)

Titre original: 
The tragedy of the chinese revolution
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Chine
Éditeur original: 
The board of trusteess of Leland Stanford junior University
Éditeur français: 
Gallimard
Date de sortie originale: 
1951-1952
Date de sortie en France: 
1967
Nombre d'éditions en France: 
1
Traducteur: 
Renée Vienet
Nombre de pages: 
415

Avis

"La thèse de l'auteur est très claire : si la révolution chinoise a échoué dans les villes sur la période 1925-1927, c'est très simple, c'est dû à l'alliance entre les communistes chinois et leurs ennemis le Kuomintang, sur ordre de Moscou.  

Le livre a en fait été publié en 1938, et réimprimé après bien des tourments en 1951, alors que Staline est toujours vivant. L'auteur se présente comme quelqu'un qui veut des changements radicaux du fonctionnement de société, bien qu'il soit assez flou sur le comment et la visée (p13) En tout cas il dit qu'il n'est pas trotskyste.  

Le premier chapitre revient sur les changements politico-économiques qui sont intervenus au long du XIXème siècle en Chine, avec comme point de départ l'intrusion des puissances impérialistes et les changements de rapport de force qui en ont découlé.  

Chapitre 2 : Les classes : paysannes, et la classe ouvrière naissante 

Chapitre 3: Comment la révolution russe a joué sur la chinoise et vice-versa 

Passionnant : Ce ne sont pas les intérêts du prolétariat qui ont guidé la Russie soviétique dans les années 20-25, mais sa propre conservation. Du coup ça explique les alliances, par exemple avec le parti nationaliste chinois (plutôt qu'avec le PCC) contre l'Angleterre et le Japon. 

Ca se lit vite, c'est passionnant et éclairant." 

Docteur Spider, lu un bout en septembre 2010, lecture à reprendre

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici