Présences d'un été

Présences d'un été

Titre original: 
Ijin-tachi tio no natsu
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon
Éditeur français: 
Picquier
Date de sortie originale: 
1987
Date de sortie en France: 
1998/2006
Traducteur: 
Annick Laurent
Nombre de pages: 
223
Prix: 
7€

Avis

"Je n'aime pas avoir de préjugé sur un film, un livre, ou quoi que ce soit. Je lis en diagonal le résumé, repère les mots-clefs ou la photo, et j'essaye de m'en contenter pour avoir un feeling : j'y vais ou j'y vais pas. Pour ce livre, je le préssentai comme anodin. Ce qui m'a fait m'y pencher dessus, c'est qu'il m'a été fourni.  

Et au bout de deux chapitres, l'histoire se met tranquillement en place, ça peut être bien : le point de départ fait penser à Audition, est ce que ça va en suivre le même chemin ? 

Sans en dire plus, en lisant minutieusement le résumé Picquier, on apprend que c'est en fait une histoire de fantôme, enfin ce n'est pas tranché : vraies apparitions ou vraies illusions psychologique ?
Histoire de vous donner une autre piste, j'ajoute qu'il y a également un petit côté Quartier Lointain, pour la relation avec les parents disparus trop tôt. 

D'un point de vue technique, on peut dire que ça se lit tout seul, le suspsens est suffisant pour nous faire enchaîner les pages, ce qui est d'autant facilité par le style très fluide de l'auteur, qui culmine dans des dialogues fulgurants (bien que parfois confus car il n'est pas indiqué qui parle).
Cependant est-ce que la fluidité est une véritable qualité d'écriture ? 

Au vu de la fin, on peu dire que l'histoire était rondement menée. Ce petit livre qui ne payait pas de mine se révèle être plaisant. Mais est absolument dispensable." 

Docteur Spider, remercie le Clan takeda, 15/05/06

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici