Petite cabane aux poissons sauteurs (la)

Petite cabane aux poissons sauteurs (la)

Titre original: 
Little hut of leaping fishes
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Malaisie
Éditeur français: 
Philippe Picquier
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
septembre 2009
Traduction: 
Françoise Nagel
Nombre de pages: 
446
Prix: 
21,50€

Avis

"Ce livre m'a tenté rien qu'en lisant le résumé : il va y être question de culture d'opium à une période que je connais mal (à partir de 1875) et le héros va être pris dans les bouleversements du tournant du siècle. Ca promet. 

La petite cabane aux poissons sauteurs est un roman d'apprentissage. On va donc suivre pas à pas 25 ans de la vie de Mingzi, notre héros. Le début de l'histoire est centré sur les relations familiales, entre un père absent (au bordel), et un oncle protecteur, entre les deux belles filles du grand-père qui essayent de s'attirer ses faveurs (la seconde épouse veut voir Mingzhi disparaitre pour que son fils Mingyuan ait l'héritage, ce qui fait penser à Epouses et concubines).  

Le grand-père est un exploiteur d'opium (ça rapporte plus que le riz ou le bétail). il est illettré, et veut sa vengeance contre les mandarins grâce à son petit fils. Notre héros quant à lui est pensif, limite chétif, il bouquine, fait de la calligraphie, fait des rêves, des cauchemars, veut découvrir le monde au delà des montagnes. A la fin du 1er quart de l'histoire le récit accélère car notre héros, 18 ans, arrive enfin en ville, à Pindong, pour passer le concours de fonctionnaire (en 1892) 

Le titre La petite cabane aux poissons sauteurs est tiré de l'endroit à Pindong où notre héros va étudier pour devenir lettré. Il le baptise ainsi à cause surface d'un bassin, aux poissons frétillent. Cet endroit va être transposé dans chacun de ses futurs lieux d'habitations. Là il découvre l'émancipation de sa famille et on sent poindre l'émancipation politique. Par exemple son prof dit aux élèves : "Comment allez vous passer vos examens si la Chine n'existe plus ?" face aux dépeussages par les puissances étrangères, il faut réformer la Chine, contre les conservateurs.  

L'auteur est malaisienne. Elle écrit en anglais, mais on suppose qu'elle est d'origine chinoise. Qu'est ce qui lui a pris d'écrire sur un tel sujet ? Fut-ce l'occasion de faire des recherches sur ses racines ? Le livre est écrit au présent, chaque scène fait deux pages maximum, on suit les pensées des personnages. Ceci donne un certain rythme au récit. Mais aussi en même temps une neutralité assez morne. Enfin et surtout, à part des petits tracas tout sourit à notre héros, ce n'est pas très palpitant.  

Au final La petite cabane aux poissons sauteurs est une petite déception. Je m'attendai à un ouvrage plus politique, avec une vision plus "nationale" de ce récit. Hors cette Histoire de la Chine est principalement vue au travers de conflits intrafamiliaux, voire intrapsychique." 

Docteur Spider, lu en deux fois, en mars 2010, puis janvier 2011

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici