Meurtre et méditation

Meurtre et méditation

Titre original: 
Mindfulness and Murder
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
USA-Thaïlande
Éditeur français: 
Philippe Picquier
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
mai 2006
Traduction: 
Julie Sibony
Nombre de pages: 
280
Prix: 
19,50€

Avis

"L'univers dans lequel se place l'intrigue est original (un monastère bouddhiste à Bangkok, pour ceux qui auraient sauté le résumé), mais le déroulement de l'enquête ne sort pas vraiment des sentiers battus (un mort, on fouille ses affaires, ça donne quelques pistes etc.), mais c'est une recette qui marche très bien. Les romans policiers font toujours mouche

Un des enjeux de ma lecture était ''Le must serait que l'intrigue soit elle-même bouddhiste, et que le bouddhisme thaï ne soit pas seulement un décors, qui pourrait être remplacé (par le milieux universitaire japonais, ou les bas-fonds chinois)'', et l'auteur s'en tire plutôt bien, parce que l'enquête permettra à ce moine ex-policier de saisir une vérité bouddhique.  

Il y a plein de préceptes bouddhistes dans tous les coins  Il est également intéressant de voir des moines bouddhistes contemporains : j'ai toujours cette vision des moines (et pas seulement bouddhistes, et pas seulement les moines, mais également les écoles d'arts martiaux par exemple), complètement coupés du monde, ou coupés du temps, ou bien se passant à une époque reculée. Or ici, les moines ont des téléphones portables (si je puis dire), ils parlent familièrement etc, bref je les ai senti étrangement proches de moi, c'est agréable. Les personnages qui nous sont présentés ne sont pas imbus de leur personne, se la jouant grand maître.  

Ce roman montre également que les moines sont accompagnés de ''garçon de chambre''. Il faut souligner le rôle de son assistant, un jeune garçon qui a un handicap physique. Au départ je trouvai que c'était un personnage mal exploité, finalement il a son rôle à jouer.  

Dans les aspects négatifs, on notera que la trame est classique et que des réflexions qui se répètent (sur la vocation du moine par exemple). L'histoire est bien menée, mais pas forcément l'enquête qui ne s'avère pas si difficile que ça (certes ça change des meurtres parfaits et autres, mais bon).
Se passant sur sept jours, c'est assez intéressant, sans temps mort (et pourtant des morts, il y en a :p). 

Meurtre et Méditation répond à toutes mes inquiétudes, c'est un roman policier de bonne facture. Ça ferait sans doute une bonne série policière comme Picquier en a le secret (Le mandarin Tân, Le maître du fengshui)" 

Docteur Spider, du 03/03/07 au 04/03/07

Pour l'aspect policier pas comme les autres et corruption, voir Mort d'une héroïne rouge et Ripoux à Zhengzhou

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici