L Change the World

L Change the World

Titre original: 
L Change the World
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Mystère
Éditeur original: 
Shueisha
Éditeur français: 
Kana
Date de sortie originale: 
2007 ( le 25 décembre)
Date de sortie en France: 
3 septembre 2010
Nombre d'éditions en France: 
1
Traducteur: 
Patrick Honoré et Momomi Machida
Couverture: 
rigide
Nombre de pages: 
176
Prix: 
15€

Avis

La notoriété du manga Death Note n'est plus à faire et les adaptations sur d'autres supports se sont bien évidemment multipliées avec le temps et se développent encore. Nous voici avec le deuxième roman sorti adapté du film éponyme, qui constitue la troisième adaptation cinématographique du manga original. D'après ce que j'ai pu voir, c'est ce roman qui est adapté du film bien que le film soit sorti en salles deux mois après. Il a donc logiquement été écrit de concert. Consacré à L, il propose une histoire différente du déroulement du manga, il faudrait que je voie le deuxième film (Death Note : The Last Name) pour déterminer s'il s'agit d'une suite directe, ou alors si ce roman est une histoire alternative (suite du premier roman sorti ?). Une chronologie assez compliquée en somme.
J'avais complètement occulté ces données en démarrant la lecture de ce roman et parmi les adaptations sortie films, je n'ai vu que le premier film (Death Note) et le début de l'anime (Death Note). Donc j'étais complètement égarée en commençant ce livre. De plus, ce roman fait des allusions à des événements ayant eu lieu dans le premier roman sorti (Death Note - Another Note - L'affaire B.B. des meurtres en série de Los Angeles) que je n'ai pas encore lu - si j'avais su j'aurais commencé par celui-là. Par ailleurs, bien qu'étant adapté du troisième film, ce roman présente aussi quelques différences, puisque Near n'y apparait pas mais est seulement cité, en plus d'être celui tel qu'il est décrit dans le manga original et non pas un garçon thaï comme présenté dans le film.
Donc, tout cela pour dire que j'ai mis bien du temps à m'adapter à tous ces changements et rentrer vraiment dans l'histoire. Par-dessus le marché, le début narre plusieurs scènes qui se rejoindront par la suite. Je retrouvais quelques éléments familiers (personnages, univers) mais le scenario m'a beaucoup déroutée. Il m'a donc fallu beaucoup de temps pour accrocher au roman. D'autant que lorsque le fil conducteur a été révélé, je l'ai trouvé un peu stéréotypé : j'entends bien que l'auteur ait voulu mettre en place une histoire complexe s'affranchissant d'un manichéisme classique, mais je n'ai pas trouvé spécialement novateur le concept qui régit la philosophie de la Blue Ship. Et c'est sans doute aussi à cause de tout ça que j'ai eu du mal aussi à m'attacher aux personnages. Pourtant il s'agit de L, détective terriblement charismatique et mystérieux. Je trouvais que l'auteur en faisait trop dans son portrait des personnages, en particulier pour L. Il insiste trop le côté gourmand de L et l'ironie humoristique manque de subtilité, je la trouve mieux réussi dans Trinity Blood - R.O.M. 1 : L'étoile de la Désolation par exemple. Cependant il y a quand même quelques moments amusants, comme celui dans le milieu du roman environ où L est décrit comme ayant des cernes de panda, la comparaison m'a bien fait rire!
Toutefois, j'ai quand même fini par trouver le livre très prenant. Au fur et à mesure que l'aventure avance, elle devient vraiment passionnante et je me suis plus attachée aux personnages, leur personnalité se développe et ils deviennent plus intéressants. À partir du deuxième quart du roman, les moments où l'action s'accélère et les moments d'explication sont bien dosés, ils entretiennent le suspense juste comme il faut pour captiver le lecteur. Un L qui participe à des combats, c'est plutôt surprenant vu la mollesse physique du personnage mais c'est assez fendant et sa personnalité ne s'en trouve pas trahie heureusement. Quant à la fin, elle comporte un peu trop de bons sentiments mais elle reste très touchante, on se sent pris d'un pincement au coeur.
Petit mot sur l'édition française qui assez chouette : déjà le bouquin est solide, je l'ai pas mal trimballé dans les transports sans le ménager et ma foi, il s'en est plutôt bien sorti héhé. La couverture est belle, et le papier plutôt agréable au toucher. Dommage que le doré du titre imprimé sur la jaquette ait fichu le camp. 

L has changed the world mais va-t-il changer le vôtre ? À vous de voir, la lecture en vaut la peine, ce roman étant une oeuvre à part entière et non pas un simple portage littéraire du film. Mais il est recommandé de connaître quand même un minimum l'univers de Death note ne pas être trop perdu.

Hanoko, le 05/12/2010

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici