Homme-boîte (L’)

Homme-boîte (L’)

Titre original: 
Hako otoko
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon
Éditeur original: 
Shinchosha
Éditeur français: 
Stock
Date de sortie originale: 
1973
Date de sortie en France: 
1979, 2001
Traducteur: 
Suzanne Rosset
Nombre de pages: 
272
Prix: 
8,75€

Avis

"Le livre commence bien, avec quelques pages absolument hilarante, où le narateur nous explique comment devenir homme-boite. Ensuite c'est une envolée lyrique pendant 300 pages : c'est merveilleusement bien écrit, tout en figure de style, on oscille entre réalité, rêve, fantasme (au sens érotique du terme), le narrateur lui-même ne sait plus où il en est, se demande qui il est, oublie qui il est, en bref l'identité est au centre de ses questionnements. Par exemple à un moment il en arrive à se comparer à un poisson, ensuite il se demande si il n'est pas un poisson, et après avoir bien réfléchi se dit qu'il est un faux-poisson.
Et lorsqu'il rencontre un autre homme boite, on atteint le sommet avec des mises en abîmes, et des jeux de miroirs. 
Ca enchaine sur une polyphonie d'intervenants, la naration ets donc très très riche.
C'est super bien écrit, mais comme ça part très vite en freestyle, faut s'accrocher, la lecture n'est pas simple. Ce n'est donc pas destiné aux lecteurs amateurs =) 

Le tout entrecoupé de coupures de journaux et des images sur lequelles on ne voit pas grand chose (est-ce fait exprès, est-ce que c'est Stock qui a merdé ?), qui sont commentés. Ce n'est pas dans la continuité de l'histoire, mais comme un complément. Ca donne un effet très dynamisque au bouquin, qui est déjà présenté sous forme de notes prises en direct (du genre "ah mince, plus d'encre dans mon stylo"), et avec les photos commentés ça donne un effet pris sur le vif, genre "je taggue l'intérieur de ma boite". 

Une façon fascinante de penser. Du fait qu'il s'est exclue, il a un regard interressant sur la société. Ca plus sa reflexion sur l'identité, et on atteint un bon niveau de philosophie. 

A lire et à relire, car c'est un trésor d'écriture. 

Docteur Spider remercie grandement sa chérie qui lui a offert ce livre pour leur un an, 28/08/05

Voir aussi Parasites, pour le côté je vis dans une boite (qui est un appartement certes ^^). 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici