Histoire de NINTENDO (L’)

Histoire de NINTENDO (L’)

Titre original: 
L’Histoire de NINTENDO
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
étude historique
Éditeur français: 
Omaké books
Date de sortie en France: 
juillet 2008
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
3
Traduction: 
Florent Gorges (pour les interviews réaliséeset propos consignés)
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante transparente
Nombre de pages: 
environ 250 par tome
Prix: 
25€
Rythme de parution: 
Irrégulier

Avis

Quand on s’intéresse à l’histoire du jeu vidéo, on découvre des choses passionnantes. Entre des projets qui n’aboutiront jamais, des consoles dont on n’aurait jamais imaginé l’existence, de gros cartons commerciaux en lesquels presque personne ne croyait au départ, des idées trop en avance sur leur temps…

Cette série de livres nous propose de nous intéresser à l’un des géants du jeu vidéo en décortiquant toute son histoire et son évolution.

 

Ayant eu l’occasion de lire le tome quatre, je commence ma lecture en cours de route donc. Et faisant partie de la génération Game Boy, je ne pouvais pas mieux tomber. Gamer moi-même au delà de seulement la Game Boy (à son époque), c’est forcément un sujet qui attire l’attention. Je connaissais l’Histoire du jeu vidéo dans ses grandes lignes, mais jamais je ne m’étais lancée dans la lecture d’ouvrages si poussés sur un sujet précis.

Ces livres nous présentent les personnalités influentes au sein de Nintendo, qui ont apporté leur pierre à l’édifice. Parfois des piliers, parfois fournissant simplement une petite touche qui fera toute la différence. Le livre décrypte année par année, mois par mois, voire semaine par semaine selon les périodes, les directions prises par la société, les rebondissements dans le développement de nouveaux projets, des fournisseurs qui forcent les ingénieurs Nintendo à revoir leur copie, de la concurrence plus nombreuse que ce que l’Histoire a retenu, etc. Et c’est hyper prenant à lire. Le tome quatre nous révèle une immensité d’informations qui semblent incroyables sur la genèse de la Game Boy. On remercierait presque tous les aléas du marché d’avoir fait grave galérer Nintendo et ses équipes rien que pour nous offrir un historique si trépident à lire

D’ailleurs Florent Gorges en joue beaucoup, ajoutant pas mal de formulations sensationnalistes pour les transitions entre les rubriques du livre. Peut-être un peu trop par moment à mon goût, mais sans jamais tomber dans le putassier puisque nous sommes rarement déçus par les retournements de situation 

Tout est étayé par de nombreux extraits d’entretiens directement réalisés après des membres de Nintendo, des passages d’articles parus dans la presse à l’époque, des enquêtes de terrain, de la documentation issues d’autres livres traitant du sujet et bien d'autres. Je ne sais pas si c’est le cas pour tous les autres volumes, un peu moins sûrement car c’est toujours plus difficile de trouver des sources quand on remonte loin dans le temps. Mais le travail fourni est conséquent, les annexes en fin de tomes en attestant. Outre les consoles (Les Game & Watch, la NES et plus si affinité), on va aussi traiter des grandes licences qui ont fait la renommée de la société, telles que Super Mario Bros., Tetris, Pokémon mais aussi de jeux moins connus.

Les pages sont aussi agrémentées de diverses anecdotes (en l’occurrence dans le tome quatre autour de la Game Boy, mais pas que), qui ne s’inscrivent pas dans le propos principal mais qui demeurent fort amusantes pour enrichir la contextualisation. À certains moments, elles cassent toutefois un peu trop notre lecture, même si elles restent toujours intéressantes. Sans oublier de nombreux visuels pour agrémenter les chapitres.

L’édition est amusante aussi. Elle prend la forme presque d’un manuel ou d’un fascicule, avec des pages toutes glacées et en couleur, protégée par une jaquette qui fait plus protège-cahier ^^. Le livre ne se veut pas comme un ouvrage littéraire aux abords austères, mais comme quelque chose de plus fun à lire, comme un gros hors-série d’une revue. À part quelques coquilles çà et là (on n'en tiendra pas rigueur ^^), le travail d'édition est très bon.

 

Chapeau pour cette Histoire de Nintendo qui nous apprend des choses assez renversantes. Le fait aussi que ce ne soient pas de historiques officiels permet de dévoiler certaines vérités qui auraient été potentiellement lissées voire tues dans des écrits officiels. En commençant par le tome quatre consacré à la Game boy, c’était aussi pour moi la meilleure porte d’entrée. Ce tome fait de nombreuses références aux précédents, mais aussi aux futurs numéros à sortir, incitant à en lire plus. Par ailleurs, même pour les personnes pas forcément très branchées jeux vidéo, cela reste très intéressant à lire.
Pour finir, une anecdote triviale: je suis on ne peut plus fière d’être née le jour de la sortie de la toute première Game boy.

 

Hanoko, tome quatre lu en février/mars 2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici