Galantes chroniques de renardes enjôleuses

Galantes chroniques de renardes enjôleuses

Titre original: 
Galantes chroniques de renardes enjôleuses
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Chine
Éditeur original: 
Sous l'manteau
Éditeur français: 
Picquier
Date de sortie originale: 
Antérieur à 1838
Date de sortie en France: 
2005
Traduction: 
Aloïs Tatu
Nombre de pages: 
166
Prix: 
17,50€

Avis

"Dans la préface nous trouvons une jolie phrase d'accroche : Ce livre "nous fait entrer dans les sous-sol de la littérature de divertissement". 

Dès le départ je n'ai pas aimé la tonalité de type "conte", du genre "et il a fait ceci, et il a rencontré un dieu qui lui a dit que..." j'aime pas trop, d'autant plus qu'il y a de l'érotisme que dans le premier chapitre.
Une histoire au demeurant très courte : 12 chapitre de 6 pages chacun, histoire sans vraiment d'intérêt.
J'ai l'impression qu'on a artificiellement fait entrer ce roman vaguement érotique dans le Pavillon des Corps Curieux (c'est le nom de la collection), en entrecoupant chaque chapitre d'illustrations d'époque (explicites bien sûr). Je suis déçu. 

Pour vous faire un peu une idée de la forme :
On retrouve la même structure tout au long des chapitres :
"arrivé à ce point, vous vous demandez sûrement quelle était l'apparence de cette Immortelle? Eh bien, un quatrain va satisfaire votre curiosité" s'en suit 4 vers.
Quant à la fin des chapitres, il y a toujours une formule, un "à suivre" : "si vous voulez savoir ce qu'il advient par la suite, eh bien écoutez ce que le chapitre suivant a à vous conter." 

Quant à "Les renardes par l'une d'elle", écrit par Solange Cruveillé, c'est un historique des légendes sur les renardes, c'est pas mal. 

Enfin, 30 pages de notes, très bien faite, mais ralentissant la lecture. Elles peuvent se lire indépendament, comme un lexique de culture chinoise. 

Un livre dont il n'y a pas grand chose à tirer. 

Docteur Spider, ne remercie pas sa chérie pour ce cadeau de la Saint Valentin (mais bon j'ai eu un super pull), 24/02/06

Dans le genre littérature chinoise classique, érotique et magique, Le moine mèche-de-lampe semble meilleur... 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici