Esprit Toyota (L')

Esprit Toyota (L')

Titre original: 
Toyota Seisan Hoshiki
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon
Éditeur original: 
Diamond
Éditeur français: 
Editions Masson, coll. « Productivité de l'Entreprise »
Date de sortie originale: 
1978
Date de sortie en France: 
1989
Nombre de pages: 
132
Prix: 
Occaz/Bibliothèque

Avis

"Ma série continue. Aujourd'hui, un ingénieur maison. Suite au choc pétrolier de 73, Toyota a plutot bien tenu le coup, les regards se sont tournés vers cette compagnie pour connaître son secret, et 5 ans plus tard ce livre paraissait. 

D'un point de vu descriptif le livre se compose de chapitres qui sont autant de petits témoignages, point par point, qui font une page et demie en moyenne, ponctués de dessins humoristiques.
Deux parties sont historico-théoriques pour présenter les fondateurs de Toyota, et Henri Ford premier du nom
Le livre se focalise sur les deux pilliers : autoactivation des machines et JAT.
Le livre se clôt par un glossaire de quelques pages, huit, qui peut vous épargner la lecture du livre, si vous aussi vous chercher à être efficace, à diminuer votre temps de travail et à augmenter votre productivité
Voilà. 

Le principe de deux pilliers est augmenté dans Toyotisme (Le), qui en trouve d'autres. On n'a donc pas de vision globale du système Toyota dans le livre d'Ohno (bien que celui-ci pense le faire). Mais on a un peu les "principes fondateurs", le spirit comme dirait l'auteur (le mot est dans le texte, mais je le sort de son contexte pour donner une tonalité vandammesque à la chose). 

On voit qu'ils se sont beaucoup inspiré des Etats-Unis, pour l'organisation du travail, et pour l'import de machines de pointe (si je dis pas de bêtise sur ce second point), et on voit également les résistances qu'a rencontré le système Ohno à tous les étages. 

Pour ce que je pense du bouquin, il est très bien pour comprendre ce qu'est l'intensification du travail, où le système est fait pour que l'ouvrier n'ait pas une seconde pour se reposer. L'auteur s'en défend, mais il y a peu de considération de la ressource humaine, celle-ci est pensée sur le mode des machines, dont l'exploitation doit être optimisée. 

C'est intéressant si on s'intéresse aux textes-sources du toyotisme, mais rien de transcendant non plus." 

Docteur Spider, lu pendant le Manga Expo, 31/10/07

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici